Ce n’est pas là où les syndicats l’attendent depuis bientôt une année — la révision des lois du travail de 2008 — que Shakeel Mohamed réagit et décide enfin. Non, son ministère a décidé d’innover cette année en organisant le 1er-Mai 2012 d’une manière toute spéciale. C’est dans cette perspective qu’il a adressé un courrier aux entreprises les invitant à organiser ce jour-là des pique-niques sur quatre plages, Belle Mare, Mon-Choisy, Blue Bay et Flic-en-Flac, à l’intention de leurs employés (« including expatriate workers ») et de « organise transport and provide any other logistics… »
Dans le courrier adressé aux entreprises par le ministère du Travail et des Relations industrielles, il est en effet écrit que « one of the activities proposed on 1st May 2012 is the organization of recreational/leisure and cultural activities on four beaches for the benefit of workers and their families. This recreational day is being organized in collaboration with the Ministry of Tourism & Leisure and the Ministry of Arts and Culture. The four beaches have been selected on the basis of region, accessibility and space and are, as follows : East, Belle Mare, North, Mon Choisy, South, Blue Bay, West, Flic en Flac ».
Beaucoup de responsables de ressources humaines des entreprises privées concernées ont été étonnés de recevoir une telle correspondance cette année. D’autant que l’heure des pique-niques n’est aucune part mentionnée dans le courrier. Ce qui les a fait tiquer.
Ceux qui ont été aux renseignements en vue de connaître le pourquoi d’une telle initiative se sont entendu dire verbalement, entre autres, que cette fois ils peuvent aussi s’arranger pour que les bus et autres mini-vans qui se rendent à la plage fassent un petit détour par… Vacoas. Lequel lieu devant, comme on le sait, accueillir le rassemblement traditionnel du 1er-Mai de l’ex-alliance de l’avenir devenue alliance PTR-PMSD.
Leur a aussi été expliqué que la « logistique » veut dire le traditionnel briani ou tout autre take-away qui est un incontournable du 1er-Mai et qu’un effort en vue d’assurer cette distribution serait très apprécié par les autorités.
Les organismes para-publics qui sont enregistrés sous le Companies Act ont, selon les renseignements glanés par Week-End, déjà réagi positivement et se sont formellement engagés à mettre toute leur logistique à la disposition du gouvernement. Ils n’auront aucun problème à faire leurs véhicules passer à Vacoas, au bon endroit et au bon moment, vers 11h45, heure de l’intervention de Navin Ramgoolam. Ce serait probablement le dernier pique-nique des employés des casinos et autres entités comme le Port Louis Waterfront, le Lake Point et le village touristique de Belle Mare qui sont actuellement mises en vente à l’encan par le gouvernement.
En préambule au courrier, on peut aussi lire que « this year, Government has decided to observe, at national level, the principle enshrining the Labour Day that celebrates the spirit of organized labour and to give it a distinction of its own. The Ministry of Labour, Industrial Relations & Employment will, therefore, be organising a series of activities, as follows, on/around 1 st May 2012 to mark this event ».
Sont prévus, selon la correspondance : (i) un forum d’une demi-journée sur le thème « The origin of the Labour Day » à l’intention des étudiants ; (ii) une exposition sur le monde du travail et les différents services offerts par le ministère du Travail, des Relations industrielles et de l’Emploi ; (iii) l’organisation de programmes culturels et récréatifs destinés aux travailleurs et ; (iv) une campagne de sensibilisation avec le concours d’historiens spécialisés dans l’histoire de la lutte des travailleurs.
Mais c’est le pique-nique du 1er mai qui occupe, en fait, l’essentiel de cet appel aux entreprises. Certains directeurs de ressources humaines, interrogés par Week-End sur leur réaction à cette missive du ministère, ont expliqué avoir approché leurs employés pour organiser ces sorties mais ont constaté qu’une majorité d’entre eux ne s’est pas montrée intéressée, estimant qu’ils préféraient rester tranquillement chez eux en ce jour férié. D’autant que certaines entreprises organisent déjà dans l’année des sorties régulières pour leurs employés.