L’aile féminine du MMM a souhaité que Jenny Adebiro, présidente de cette instance, qui a fait part de son départ, reprenne sa lettre de démission.

C’est ce qu’a appris Le Mauricien de sources bien informées. Cette question avait été évoquée samedi lors de la réunion du comité national de l’aile féminine, qui regroupe deux représentantes de chaque circonscription.

Paul Bérenger, qui avait participé à la réunion en compagnie d’Ajay Gunness, de Reza Uteem et de Rajesh Bhagwan, a passé en revue la situation et, après son départ, le comité national a décidé de demander à Jenny Adebiro de reprendre sa lettre de démission. Un dirigeant a été délégué pour la rencontrer.

Cependant, la vice-présidente de l’aile féminine, qui avait présidé la réunion de samedi et qui devait faire un rapport au bureau politique sur l’évolution de la situation, a fait hier un accident de la route, n’ayant ainsi pu assister à la réunion du bureau politique. Il a été par conséquent décidé que la question sera remise sur le tapis à la prochaine réunion du bureau politique mardi prochain. Entre-temps, on s’attend que Jenny Adebiro rencontre Paul Bérenger pour discuter de la situation.

Ce matin encore, Jenny Adebiro n’avait pas repris sa lettre de démission et n’avait encore rencontré aucun dirigeant de l’aile féminine ou des instances dirigeantes du MMM. « Je voudrais préciser que ma démission était loin d’être du chantage. J’ai toujours fait la politique avec le cœur et c’est à ce titre que je me suis engagée au MMM. J’ai eu l’occasion de le démontrer que ce soit au niveau de l’aile jeune et de l’aile féminine, comme conseillère, membre du régional et membre du comité central. Tout ce que je demande, c’est d’être fixée en ce qui concerne ma candidature. Ce qui me donnera une plus grande stabilité au niveau politique et une plus grande motivation dans mon engagement », a-t-elle déclaré au Mauricien.