Les Daumoo attendent toujours que le camion bétonnière qui a fini sa course dans leur cour, samedi dernier, soit dégagé de leur propriété.

Une partie de leur maison, le toit ainsi que les vitres ont été sérieusement endommagés, de même que le réseau électrique. Cet incident n’a par chance fait aucun blessé.

Malgré une vaine tentative de dégager le véhicule hier, mercredi 29 mai, les autorités et le personnel de la compagnie Betonix assurent qu’ils essaieront de nouveau ce samedi matin.

« Je n’ai eu aucune garantie de la compagnie. J’espère que lorsqu’ils enlèveront le camion, ils auront l’humanité de réparer et consolider ma maison afin que ma famille et moi puissions vivre en sécurité. Parce qu’à tout moment mon toit peut s’effondrer », avance Balmeek Daumoo.

Balmeek Daumoo déplore le manque de soutien du gouvernement. « Il y a trois ministre dans ma circonscription et aucun d’eux n’est venu. C’est lorsque quelqu’un perdra la vie qu’ils viendront ».

Selon Balmeek Daumoo, l’incident serait dû à la route en face de sa maison. Le camion, qui pèse plus de 46 tonnes, entreprenait des travaux dans l’école vis-à-vis de sa maison. Lorsqu’il a fait marche arrière, il a fini dans la cour de Balmeek Daumoo. « J’ai fréquemment dit que ce chemin était dangereux. Et c’est la troisième fois qu’un incident similaire se produit. S’il n’y avait pas eu l’arbre, la camion aurait totalement détruit ma maison ».

Swaty Daumoo, pour sa part, a paniqué au moment de l’incident. « Jai senti la maison trembler ».

Les dommages, dont d’importantes fissures, peuvent également être constatés à l’intérieur de la maison des Daumoo. Ce jeudi, des employés de la compagnie Betonix ont fait un constat des lieux et étudieront une éventuelle solution pour la tentative de samedi.