Dans une lettre adressée à la municipalité de Beau-Bassin/Rose-Hill lundi, Me Yousuf Mohamed soutient que la stop notice contre Hans Rooplall Beerjeraz, propriétaire du terrain au Morcellement Hermitage à Coromandel, « n’a aucune raison d’être ». « Mon client, qui a l’intention de vendre son terrain, est parfaitement en droit de le nettoyer et le niveler », a soutenu l’homme de loi. Le département des Bois et Forêts du ministère de l’Agro-Industrie a pour sa part accordé à M. Beerjeraz un mois, à compter du vendredi 6 juillet, pour enlever la terre et les pierres entassées illégalement sur la berge gauche de la Grande-Rivière-Nord-Ouest (GRNO), sous peine de poursuites.
Informé par les habitants que des travaux de terrassement étaient effectués sur un terrain au Morcellement Hermitage à Coromandel, précisément sur la pente du ravin à l’avenue Mercury et à la rue Maxime Boodoo, les autorités compétentes ont pris des sanctions contre Hans Rooplall Beerjeraz, propriétaire du terrain. La municipalité de Beau-Bassin/Rose-Hill a ainsi émis un Stop order le 23 juin. Le département des Bois et Forêts du ministère de l’Agro-industrie a pour sa part servi une notice pour l’informer d’un délai d’un mois à compter du 6 juillet en vue d’enlever la terre et les pierres déposées illégalement sur la berge gauche de la GRNO par des pelleteuses et des tractopelles. Les travaux, qui ont débuté en septembre 2011, ont inspiré de vives inquiétudes auprès des habitants.
Me Yousuf Mohamed, avocat de Hans Rooplall Beerjeraz, a par ailleurs envoyé une lettre lundi à la municipalité de Beau-Bassin/Rose-Hill pour faire part du droit légitime de son client de nettoyer et niveler le terrain en question. « La Stop Notice n’a aucune raison d’être car c’est la procédure à suivre lorsqu’on veut vendre un terrain », a-t-il dit au Mauricien hier après-midi. De plus, l’homme de loi a aussi rappelé que le terrain appartenait auparavant au père de son client.
Du côté des milieux autorisés, on indique que le Forestry Service est en présence d’une plainte du ministère de l’Environnement et du Développement durable et qu’aucun permis n’a été octroyé à Hans Rooplall Beerjeraz pour ce type de travaux. Le propriétaire du terrain détient toutefois un morcellement permit délivré par le Morcellement Board. Cela fait ainsi deux semaines que les travaux ont été momentanément interrompus. Ayant débuté vers septembre 2011, ils s’étendent sur diverses parties du morcellement. Toutefois, ce n’est pas tant l’absence de Notice sur les intentions des travaux encourus qui ont intrigué les résidents de ce morcellement, mais la « non-conformité », disent-ils, des travaux et des risques liés à ce terrassement en bordure d’une réserve de GRNO.