Le jugement de la Cour sur le litige opposant les Rujubali à l’État et le discours du Premier ministre aux Nations unies sont les deux sujets qui ont dominé une conférence de presse animée samedi par Anil Gayan, ministre du Tourisme, et Maneesh Gobin, le nouvel Attorney General. Anil Gayan a aussi soutenu que la presse doit s’interroger sur son rôle et ses responsabilités.
« Coup d’essai, coup de maître ». C’est en ces termes qu’Anil Gayan a qualifié le premier discours de Pravind Jugnauth en tant que Premier ministre à la tribune des Nations unies. Le PM, souligne-t-il, a profité de sa visite pour demander le soutien d’autres États sur les Chagos, affaire qui sera portée devant la Cour internationale de Justice, tout en faisant ressortir que le retour des Chagos à Maurice ne mettra pas en péril l’existence de la base américaine sur Diego Garcia.
Sur un tout autre volet, Anil Gayan a commenté l’affaire BET 365, se disant choqué que deux groupes de presse soient en guerre et qu’ils aient fait une plainte l’un contre l’autre. « C’est la première fois dans l’histoire qu’un groupe de presse va faire une plainte à la police contre un autre groupe de presse, c’est édifiant. C’est un scandale sans précédent dans l’histoire du journalisme. Tout cela n’est pas joli et quand l’enquête sera bouclée on saura qui a dit la vérité et qui a menti. Depuis quand la presse a un adversaire ? J’ai toujours cru que la presse était indépendante, intègre. Cela ne fait pas honneur à la profession de journaliste, je retiens le mot scandale entre les différents groupes de presse, complot, manipulation, menter menter. La presse doit faire un exercice de réflexion sur son rôle. »
Maneesh Gobin, le nouvel Attorney General, a commenté l’affaire Rujabali, expliquant que les parties à un procès doivent respecter le jugement dudit procès. « Les Rujabali, le ministère du Logement, le ministère des Infrastructures publiques sont liés par le jugement délivré le 12 septembre. Le délai expirant samedi, nous sommes tous liés par ce jugement et nous allons agir en conséquence. » La famille Rujubali ne pourra plus, en conséquence, occuper les terres de l’État à La Butte, insiste-t-il.
Maneesh Gobin a par ailleurs annoncé que le Certificate of Character Bill a été finalisé et sera présenté prochainement au Parlement.