Animant une conférence de presse ce matin, des membres du Mouvement socialiste militant (MSM) du Ward 1 de Port-Louis ont commenté la démission de l’ancienne députée Sheila Grenade et de son époux Ruben Grenade de leur parti. Ils sont d’avis que le fait de ne pas avoir de ticket n’est pas une raison pour démissionner.
Après la conférence de presse de l’ancienne Senior Advisor au ministère de la Sécurité sociale mercredi pour donner les raisons de sa démission, les membres du Ward 1 de Port-Louis du MSM ripostent. Kissan Servansing affirme que le parti travaille déjà sur le terrain pour les élections régionales. Ce membre du MSM de la circonscription N°1 (Grande-Rivière-Nord-Ouest/Port-Louis Sud) a soutenu que les partisans oranges sont attristés par la façon de faire de l’ancienne députée et de son époux. « Sa bless nou… Ena plizier kamarad ki pann gagn tiket… Pa pou sa ki zot inn kit parti zot inn aller », a-t-il soutenu. Et d’ajouter qu’un militant « digne de ce nom » doit pouvoir accepter de faire des sacrifices.
L’ancien collègue des Grenade soutient que le MSM a donné beaucoup d’opportunités au couple par le passé et qu’il faut parfois savoir faire des concessions pour le bien du parti. « Avec l’alliance avec le Mouvement Militant Mauricien (MMM), le nombre de tickets a diminué… C’est normal », dit Kissan Servansing. Il ajoute que Sheila Grenade n’a pas dit un mot sur les sept autres candidats qui n’ont pas eu de ticket dans le Ward 1 de Port-Louis. « Ce qui la gêne c’est uniquement le fait que son mari n’ait pas eu de ticket dans le Ward 1… Mais le Ward 1 n’appartient pas aux Grenade », dit-il.
« Sheila Grenade a déclaré que le MSM n’est pas reconnaissant… Mais c’est elle qui ne l’est pas », poursuit Kissan Servansing. Il a expliqué que « malgré son inexpérience à l’époque, nous l’avons fait nommer adjoint au maire ». Mme Grenade a ensuite eu un ticket pour les élections régionales et a été députée du N°1. En 2010, elle a encore une fois obtenu un ticket sous la bannière de l’Alliance de l’Avenir mais n’a pas été élue. Elle a cependant accédé au poste de Senior Advisor au ministère de la Sécurité sociale aux côtés de Leela Devi Dookun-Luchoomun, alors ministre. Ruben Grenade, soutient-il, « a claqué la porte » quand Pravind Jugnauth l’a appelé pour lui dire qu’il n’aurait pas de ticket pour le Ward 1 et n’a pas voulu écouter les explications du leader du MSM.