Le président et le secrétaire de la Mauritius Society for the Prevention of Cruelty to Animals (MSPCA), respectivement Shashi Shanto et Farook Koodoruth, ont tous deux reçu leur lettre de révocation mardi. Cette décision intervient dans le cadre la réorganisation de l’administration de la MSPCA, à la suite de plusieurs plaintes au sujet de cas allégués de mauvaise gestion et de conflits d’intérêts. Un comité de gestion intérimaire a été institué. Le Secrétaire permanent au ministère de l’Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire, Ram Prakash Nowbuth, a été nommé président et Sunil Dabeedyal, nouveau secrétaire.
La décision de mettre sur pied un comité de gestion intérimaire a été approuvée par le Conseil des ministres en mars, en marge de la MSPCA (Temporary Provisions) Act 2013. La loi a été proclamée le 30 avril 2013 et est entrée en vigueur à la même date. Ainsi, le conseil de la MSPCA existant, composé de 18 personnes, a été suspendu et remplacé par un comité de gestion intérimaire, institué le 10 mai dernier, dont la composition est la suivante : président : Ram Prakash Nowbuth (Secrétaire permanent au ministère de l’Agro-industrie et la Sécurité alimentaire) ; secrétaire : Sunil Dabeedyal, (Assistant Secretary au ministère de l’Agro-industrie) et les membres : Jugdish Ramkissoon (directeur du Food and Agricultural Research Council – FARC), le Dr Bhagwan Neerunjun (Veterinary Officer des Services vétérinaires), le Dr K. Chikhuri (Responsable de la planification agricole au ministère de l’Agro-industrie) et le Dr MHA Espitalier Noël (vétérinaire, représentant du Conseil des Vétérinaires).
Ce nouveau comité dirigera l’organisme en attendant les conclusions d’une enquête qui sera menée en parallèle par l’Office of Public Sector Governance (OPSG) pour un audit financier et structurel à la MSPCA et la nomination d’un directeur et un secrétaire. Cela fait suite aux allégations de mauvaise gestion, surtout concernant l’organisation des dog shows et des cas de conflits d’intérêts. Le fait que des membres du conseil de la MSPCA soient des éleveurs de chiens, irrite les autorités gouvernementales de même que le fait que des membres du Conseil sont aussi membres de la Fédération Canine Centrale (FCC). Des plaintes ont ainsi été déposées auprès du ministère de l’Agro-industrie, ciblant la Fédération qui se serait autoproclamée comme l’institution habilitée à délivrer des certificats généalogiques alors qu’elle n’est pas reconnue en tant que telle par le ministère.
Ce comité, qui sera chargé de revoir les activités de la MSPCA, s’est déjà réuni à deux reprises. La première réunion a été convoquée le 10 mai en vue de permettre aux membres de travailler sur la voie à suivre et la deuxième réunion s’est tenue le 13 mai avec l’état-major principal de la MSPCA afin de faire le point sur la situation réelle de la société.
Le comité de gestion intérimaire se penchera également sur les services offerts dans les trois cliniques vétérinaires situés à Rose-Hill, Union Park et Calodyne, la qualité et la modernisation des équipements des cliniques, l’infrastructure de la MSPCA, les services à la clientèle, la gestion des doléances, la gestion de la flotte de véhicules, la responsabilisation et la bonne gouvernance, entre autres.
Le contrôle et la stérilisation en masse des chiens est un dossier sur lequel le comité aura fort à faire vu le nombre croissant de chiens errants. Il est reproché à la MSPCA de ne pas atteindre ses objectifs, à savoir de capturer 30 000 chiens par an, soit 2 500 par mois. Mais à fin décembre 2012, l’organisme n’en avait capturés que 17 162, soit 1 430 par mois en moyenne. L’Agro-industrie alloue une somme de Rs 3,5 millions à la MSPCA sous forme de subventions pour mener à bien ses activités, incluant la capture de chiens errants. Une dotation budgétaire supplémentaire de Rs 10 millions a été allouée en 2012 pour intensifier la campagne pour le contrôle de la population des chiens errants. Cet argent a été décaissé sur une base mensuelle moyennant Rs 400 pour chaque chien supplémentaire capturé et euthanasié au-delà des 600 animaux normalement capturés par la MSPCA avec la subvention annuelle de Rs 3,5 millions. En décembre 2012, Rs 6,1 millions ont été versées à la MSPCA pour le nombre de chiens errants capturés au courant de l’année. Le ministère avait ainsi décidé de revoir l’allocation budgétaire supplémentaire à Rs 6,1 millions pour 2013.