Intervenant dimanche après-midi au Municipal Reception Hall de Belle-Rose, Quatre-Bornes, lors d’un rassemblement organisé par le Mouvement Patriotique pour célébrer la fête des Mères, le député de Belle-Rose/Quatre-Bornes Kavi Ramano a demandé subtilement aux citadins de voter pour les candidats de l’Alliance Lepep lors des élections municipales du 14 juin prochain.
« Dan kad eleksyon minicipal ki pe vini dimans prosin, nou pe swiv debat. Nou pena oken dout ki bann abitan de tou le 5 lavil pou fer le swa ki bizin fer pou ki developma — parey kuma enn sertin nombre de developma ki pe fer dan pei, enn sertin netwayaz ki pe fer dan pei. Li importan ki bann minisipalite, bann lavil ossi kapa swiv se train developma-la, ek kapav ossi benefisie de fruits de sa developma-la dan zot 5 lavil », a lancé le député de Belle-Rose/Quatre-Bornes et dirigeant du Mouvement Patriotique. Kavi Ramano intervenait dimanche après-midi au Municipal Reception Hall de Belle-Rose (Quatre-Bornes) lors d’un rassemblement organisé par son parti pour célébrer la fête des mères.
L’orateur a expliqué qu’à cause d’un « concours de circonstances », le Mouvement Patriotique n’a pu se faire enregistrer comme un parti politique auprès de la Commission électorale afin de pouvoir participer aux prochaines élections municipales. « Me nou pa res insensib à sa evenement politik-la », a-t-il précisé.
Kavi Ramano affirme que même s’il n’a été fondé que trois semaines de cela, le MP a démontré qu’il est un parti politique avec lequel on devra compter. Il a aussi plaidé pour qu’il y ait au moins une candidate par circonscription lors des élections générales. « Le MP pe pozisyonn li kuma enn nouvel fors politik dan le pei », dit-il.
Lui succédant, Alan Ganoo a axé son discours sur l’insécurité qui touche les personnes du troisième âge à Maurice. « Mo finn deza diskit sa ek Premie minis, ek mo finn dir li ki mo panse bizin ena ki dan stasyon lapolis ena enn rezis de bann vye dimounn dan landrwa ek ki la polis bizin fer patrouille regilierma kot zot pou assire ki zot pe viv dan sekirite », soutient le dirigeant du MP et député de Rivière-Noire. Il s’est félicité que son parti a renoué avec « cette tradition militante » de célébrer la Fête des mères.
Jenny Moteealoo, une des toutes premières militantes à avoir quitté le MMM, a élaboré sur la transmission des valeurs familiales et l’importance de l’éducation pour l’épanouissement de la famille. « Ledikasyon kumans lakaz, ek MP li pe akor boukou limportans dosie zanfan ek dosie madam », a-t-elle dit. Joe Lesjongard a de son côté plaidé pour que les femmes jouent un rôle plus important dans la politique.
L’ancien maire MMM de Quatre-Bornes Danen Beemandoo a lui expliqué que les citadins doivent « davantage penser à l’avenir de leur ville et celui du pays » dans le cadre des prochaines élections municipales. « Le MP pe gard so prezans lor terin », a-t-il promis.
Lysie Ribot, qui présidait ce rassemblement, a affirmé qu’elle comptait aborder un certain nombre de problèmes avec la nouvelle présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim. Parmi ceux-ci : la pauvreté, la violence domestique, l’insécurité publique, l’augmentation des césariennes, la discrimination des femmes au travail et la violence sexuelle envers les enfants ainsi que la prostitution infantile.