Les tout premiers à se pointer à la Sodnac SSS avant même l’ouverture de la salle d’enregistrement sont deux candidats des Verts Fraternels. Cependant, c’est Roshmi Mooneeran, leader du parti Ensam, qui est la première à s’y inscrire. Elle est accompagnée de Ramdas Motanah (secrétaire) et Samuel Appadoo (candidat du parti au N° 5). Pendant ce temps, on aperçoit Ali Dauhoo, de la Commission électorale, se dit « satisfait » en constatant le système mis en place. Il continuera sa tournée dans les autres circonscriptions en espérant que ce sera de même ailleurs.
Venu soutenir les trois candidats de l’Alliance de l’Unité et de la Modernité, Shakuntala Boolell, la conseillère municipale de Quatre-Bornes, s’est postée sur les lieux avant 10h. « C’est un soutien incontournable que j’apporte à l’alliance rouge-mauve. Ma présence ici est une priorité en ce jour mémorable. »
Il est 10h05 lorsque Ram Seegobin, de Lalit, débarque. A sa sortie de la salle d’enregistrement, il se dit « mécontent » et déclare qu’il trouve « inacceptable » qu’on lui ait demandé de présenter sa carte d’identité lors de l’inscription. C’est toujours dans une ambiance bon enfant que d’autres candidats – tels que Harrish Bheemul, du parti Mouvement mauricien social démocrate, et Kugal Parapen, sont arrivés.
Les pétarades et tambours qui résonnent dans la cour du collège à 11h55 annoncent l’arrivée des trois candidats de l’alliance PTr-MMM. De nombreux partisans les accompagnent. Patrick Assirvaden, des rouges, se dit « confiant » d’une victoire pendant que la foule crie « 3-0 pisso ». Même son de cloche lorsque l’Alliance Lepep arrive à 13h25. C’est une ambiance électrique qui règne en attendant que les trois candidats sortent de la salle d’enregistrement.