«Faites ce que je vous dis, ne faites pas ce que je fais», tel semble être la nouvelle devise du comité illégal de la Fédération mauricienne de Natation. Alors que le CNP, la formation sous le contrôle de Doreen Tiborcz (dont elle était, à l’année dernière vice-présidente) est représenté par Daren Chan Chin Wa, Ryano Fortune, Gregory Ernest, Laisha Mundokissory, Peter Scott, Rose Alexendre, Warren Fitzgerald et Zaafir Sodoolah avec l’entraîneur Gaël Adam.Par contre, le CAMO et le CNS sont eux privés de ces Championnats  de La Réunion qui ont commencé depuis hier. Leur faute: les deux clubs dont les nageurs sélectionnés par leur club respectif ont demandé à ce que le DTN Philippe Pascal soit du voyage.
Newjee est mis en avant
Comme dans l’affaire de la demande du non- renouvellement du contrat du DTN l’année dernière, Doreen Tiborcz  évite soigneusement de signer les correspondances liées à cette affaire. C’est donc le «fidèle», Anil Nawjee dont le club (Blue Bay) n’a pas de nageurs de compétition qui signe non pas les lettres, mais les courriers électroniques en tant que secrétaire général dudit comité illégal.  En effet, tout est parti à partir d’un courrier que le CAMO et le CNS ont envoyé à l’intention de Doreen Tiborcz le 13 et 14 juin respectivement pour demander  le «clearance» de la FMN pour que leurs nageurs puissent participer aux Championnats de La réunion les 23 et 24 juin. C’est-à-dire ce week-end. Et sur cette liste figure le nom de Mathieu Marquet, en lice pour une participation aux JO de Londres, qui est de ce fait à la recherche de compétitions pour parfaire sa préparation.
Mais coup de théâtre le 18 juin, soit 6 jours après, où Anil Nawjee envoie  un courrier électronique  à Lucie Lim et Marie Rose Koo,  secrétaires respectivement du CAMO et du CNS pour dire Niet à la participation des nageurs de ces deux clubs aux Championnats d’Hiver de La Réunion.
We regret to inform you that the Federation cannot accede to your request of participation for this time. «This is to inform you that as per our informations received Trust Fund is financing tickets, lodging and swimmers who have been selected to participate in the Reunion Island Swimming Championship to be held in June 2012. Also they are being accompanied by the Trust Fund coach Mr Philippe Pascal. We regret to inform you that the Federation cannot accede to your request of participation for this time», peut on lire dans le courriel du secrétaire illégal de la FMN.
Faire sauter l’aide du TFES
Sans aucune forme de procès et surtout sans aucun remors, ni une quelconque considération que Mathieu Marquet est en pleine préparation pour les JO, cette fédération illégale prive à neuf nageurs (7 pour le CAMO et 2 du CNS) la participation dans une compétition. Alors que pour le club de Doreen Tiborcz, il est plus que certains que Anil Nawjee a donné son feu vert à la Ligue Réunionaise avant même qu’on le lui demande.
Preuve, si c’est encore nécessaire, que ce comité illégal, au sein duquel ces deux clubs sont représentés, certaines personnes ont bien un agenda  personnel bien précis. La participation de Darren Chan Chin Wa, dont la mère Olyn Chan Chin Wa, est avec le CNP dans ces Championnats à La Réunion n’est pas un fait du hasard. Comme c’est aussi une tentative pour faire sauter l’aide financière que le TFES — que Doreen Tiborcz ne tient pas en haute estime au même titre que le tennis de table —  allait accorder à ces neuf nageurs, qui il est important de le rappeler sont du Pôle Espoir et sont de ce fait entraînés par Philippe Pascal.
Reste que le CAMO ne l’entend pas de cette oreille. Sa présidente, Dominique Seeyave, a dans un courrier à Doreen Tiborcz — dont une copie a été envoyée à la FINA — dénoncé l’injustice que son club a été victime. «Since no competition are organized in Mauritius, why does the FMN prevent these swimmers to take part in a competition abroad? CAMO is not asking for funds from the FMN. Who is incurring the expenses is not of any concern to the FMN!. On several occasions in the past, the TFES incurred expenses for the swimmers, such as, air tickets, lodging and these expenditures have never caused and problem previously. Why is this an issue now?» s’interroge la présidente du CAMO.
Un lettre qui est restée sans réponse à ce jour…comme on note aussi le silence à la fois lourd et complice des autorités, dont le ministre Devanand Ritoo et le député du MMM, Franco Quirin devant ce nouveau cas d’injustice où les victimes ne sont que les athlètes.