24 médailles, dont 12 d’or, un titre de meilleure nageuse pour Élodie Poo Cheong et un record national toutes catégories réalisé. Voilà le bilan de l’équipe de Maurice lors des championnats d’Afrique de la Confédération africaine de natation (Cana) des zones 3 & 4 tenus du 25 au 28 avril à Maputo, Mozambique. Maurice termine cinquième au tableau des médailles sur un total de 14 pays.
Cinq des nageurs mauriciens ayant décroché l’or aux 8es Jeux des îles de l’océan Indien en 2011 aux Seychelles ont ramené chacun au moins une médaille d’or de ces championnats zonaux de Maputo. La prestation la plus notable toutefois reste celle d’Élodie Poo Cheong.
En effet, la nageuse du Camo et du TFES a remporté cinq médailles d’or avec au passage un record national en toutes catégories au 200m brasse (2’51”22). Qui plus est, elle a été sacrée meilleure nageuse de sa catégorie.
Sur les dix épreuves où elle a été alignée, Poo Cheong en a remporté six et s’est classée en trois occasions. Ce n’est que sur le 50m nage libre qu’elle s’est retrouvée hors du podium, terminant à la quatrième place. Elle s’est imposée aux 200 nage libre, 400m nage libre, 800m nage libre, 50m brasse, 200m brasse et au 200m 4 nages.
Darren Chan Chin Wah, double médaillé d’or en brasse aux 8es Jeux des îles de l’océan Indien, a décroché trois médailles d’or dans les trois épreuves de brasse. Il confirme du coup sa maîtrise dans ce style.
Pour sa part, Emmanuel Froget s’est avéré le plus fort dans son épreuve de prédilection, soit le 200 papillon, avec un chrono de 2’16”87. Épreuve qu’il avait également remportée aux Jeux des Seychelles. Olivia de Maroussem a remporté le titre du 200m nage libre (2’13”41), alors qu’Emily Chan Chee est monté sur la première marche du podium au 100 papillon (1’08”23).
”Je suis très satisfaite des résultats obtenus. Nous nous sommes débrouillés avec les moyens qu’on avait. Je dis un grand merci aux sponsors qui nous ont aidés, les entraîneurs et surtout les parents qui ont apporté leur contribution financière. Ce déplacement qui coûte environ Rs 55 000 par nageur n’aurait pas pu se faire sans eux. Je suis d’autant plus satisfaite des résultats vu que c’est après huit mois que les nageurs ont participé à une compétition étrangère », déclare la présidente de la Fédération mauricienne de natation, Doreen Tiborcz, qui avait agi comme chef de délégation à Maputo.