Le nouveau comité directeur de la Fédération mauricienne de Natation(FMN) a organisé sa première compétition officiel hier à la piscine Serge Alfred. Malgré le vent frais qui soufflait, une belle assistance avait fait le déplacement pour ce qu’on peut appeler comme la résurrection de la natation. En effet, après un peu plus de deux ans d’arrêt, la compétition a repris.
Au niveau des nageurs, ils arboraient tous leur plus beau sourire et l’enthousiasme était palpable pour chacun. Ce qui est à tout point compréhensible après avoir été pénalisé injustement ces dernières années. Au niveau des nageurs, on retrouve les vainqueurs habituels. En effet, les Elodie Poo Cheong, Mathieu Marquet, Emily Chan Chee et Varuna Jasoodanand entre autres. De plus, on notera la magnifique performance d’Emily Chan Chee. En effet, la nageuse du Club natation sportive (CNS) a amélioré l’ancien record d’Heather Arseth sur le 50 m papillon. L’ancienne marque de 29″22 a été amélioré par un peu moins d’une seconde, 28″31. Un record inespéré qui démontre assurément le potentiel de cette jeune nageuse qui est appelée à briller dans un proche avenir.
On a aussi eu droit un joli duel entre Mathieu Marquet et Bradley Vincent. Ces deux jeunes hommes se sont livrés à un très beau combat dans l’eau et le dernier mot est revenu à Vincent qui a devancé son adversaire du jour sur le 50 m nage libre et le 100 m nage libre de quelques secondes. A la fin de la journée, le directeur technique de la natation Philippe Pascal affichait la satisfaction.  » Aujourd’hui (ndlr hier) on a vu un certain enthousiasme de la part de nageurs et du publique présent. C’est clair qu’ils sont ravis de reprendre le chemin de la compétition après plus de deux années de rupture. C’est une juste récompense pour leur patience démontrée, » a-t-il affirmé. Cependant, le DTN n’est pas du genre à pavoiser car il sait clairement que c’est maintenant que le plus dure commence.
« Il va falloir commencer un travail de fond pour redynamiser la discipline car il existe une certaine lacune au niveau des courses. Par exemple seules deux filles ont participé aux 100 m papillon alors qu’en masculin on a eu droit qu’à une série. Ce qui est très pauvre, » a déclaré l’homme fort de la natation avant de surenchérir:  » Je suis sûr que quand je vais examiner les différentes épreuves au programme, le constat sera que les meilleures performances seront réalisées dans les courses où il y avait plus de compétitions. » Il est aussi d’avis que dans l’ensemble au niveau sportif cette journée a été une très bonne reprise.  » On doit prendre en compte que les nageurs avaient besoin de compétition pour prendre leur repère. Les meilleures performances ont été réalisées sur les petits parcours alors que sur les distances allongées, ils doivent encore retrouvés leur sensation, » a souligné Philippe Pascal.
Il est aussi d’avis que pour la progression de la natation il faudra que la fédération travail de concert avec le ministère de la Jeunesse et des Sports ainsi que le TFES.  » On va attendre le retour d’Harold Lai au pays pour apporter la touche finale à notre plan de travail qui consiste à redonner vie et le goût à la natation à nos nageurs et aussi instauré un environnement de confiance avec les parents. On se prépare pour les championnats de maurice qui se tiendront dans trois semaines et on espère être présent aux Championnats du Monde de Barcelone et de Dubai cette année, » a-t-il conclu. A noter aussi la présence du Devanand Ritoo, Ministre de la jeunesse et des sports et de Michael Glover, Chief Executive du TFES pour ce premier rendez-vous du calendrier de la natation.