Notre compatriote Bradley Vincent se trouve actuellement sur un petit nuage  en Afrique du Sud. Il est, en effet,  devenu le premier nageur mauricien à nager un 100m nage libre sous les 51sec. C’était durant la semaine écoulée, plus précisément lundi à Johannesburg lors des Championnats d’Afrique du Sud auxquels il participait sous les couleurs de son club, Pretoria. Sans le savoir, sans doute, le sociétaire du CAMO, qui s’entraîne sous la houlette de Philippe Pascal en sa capacité de bénéficiaire d’une bourse du TFES, est entré dans la légende de la natation mauricienne. Avec un chrono de 50.10s, réussi dans les éliminatoires des relais 4x100m nl, Bradley Vincent a réussi le minima B (51.12s) de la FINA pour les  Championnats du Monde seniors qui se tiendra en juillet-août 2014 au Kazan en Russie.
 Après avoir réussi cette «perf» déjà extraordinaire, celui qui s’entraîne au High Performance Center (HPC) de Prétoria, devait réaliser un chrono de 50.99s mercredi dans le 100m nage libre en épreuve individuelle. Certes, il ratera de quelques centièmes de seconde une place pour la finale puisqi’il a nagé les demi-finales en 51.08s (11e  – les 10 premiers sont qualifiés pour la finale), il n’empêche que Bradaley Vincent est entré dans l’histoire de la natation mauricienne en devenant le tout premier à nager sous les 51sec. Pas besoin de vous dire qu’il a, en trois fois, battu le record de Maurice de Gaël Adam (52.34s en 2008). Autre record de Maurice du 100m nage libre qui est tombé en Afrique du Sud. Bradley Vincent a aussi fait chuter le record du 50m papillon détenu par Christophe Lim (26.32s) depuis 2001. Il a nagé une longueur du bassin en 25.90s. Hier, il a nagé le 50 m nage libre et selon les informations, il a réussi un chrono de 23.60s au premier tour, ce qui est déjà un nouveau record de Maurice. En fait, Bradley Vincent a battu son propre record établi en 2013 à Barcelone (Mondiaux) en 23.82s. Lors de la demi-finale de vendredi soir, il a terminé 12e avec un chrono de 23.43s. Ce qui est aussi un nouveau record de Maurice.
Comme le dit l’adage, «l’appétit vient en mangeant». Car avec un chrono de 51.10 et 50.99, il a donc les minima B des Mondiaux de natation qui se déroulera en 2015 à Kazan en Russie. C’est à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle pour la natation mauricienne. La bonne c’est qu’avec cette qualification, Maurice peut espérer une meilleure place et considération dans ces compétitions. La mauvaise est que c’est désormais fini pour les «wild cards» pour les nageurs mauriciens. En d’autres mots, finies les sorties touristiques en groupe dans les capitales des grandes villes européennes ou asiatiques pour certains élus. Avec ce chrono, Bradley Vincent s’est aussi qualifié pour les Jeux du Commonwealth, ayant largement réussi moins des minimas de la FMN.
 «Je m’entraîne depuis quelques semaines avec Emile de Bruin en haute altitude. C’est vraiment très dure mais pour le moment, je m’en sors. Je m’améliore et je deviens de plus en plus rapide» a déclaré Bradley Vincent. Pour ce dernier ,«la compétition est très relevée ici et cela me pousse à toujours donner le meilleur de moi-même. Je suis ravi de ma performance. Je tiens à remercier Philippe Pascal, ma famille et évidemment le Trust Fund qui m’ont aidé et m’aident beaucoup dans ma carrière. Je serai de retour à Maurice en mai pour les championnats nationaux et l’objectif sera de participer à un maximum de courses».
Olivier Ah Ching, qui est aussi en formation au HPC avec le soutien financier du TFES, a réussi un parcours moyen dans ces championnats.