Après plus de trois ans d’inactivités et au cours desquels la piscine Maréchal était plongée dans un état déplorable, cette infrastructure a retrouvé des couleurs, lors de sa réouverture, il y a un peu plus d’un mois. C’est le Commissaire des Sports, Ismaël Valimamode, qui a relancé les activités de la piscine à l’issue d’une journée récréative organisée par le comité régional, en étroite collaboration avec la Commission des Sports. La piscine  enfin opérationnelle, les membres du comité régional ont procédé à l’ouverture d’un nouveau club à Mont Lubin et travaillent sur la mise en place d’un autre pour la région de La Ferme-Plaine Corail. Ce qui portera ainsi le nombre à quatre clubs et permettra l’organisation d’une assemblée générale élective pour la fin du mois d’octobre en vue d’élire un nouveau comité directeur.
Selon le président de ce comité, Rasesh Prayag, des démarches ont  déjà été entreprises dans le but de restructurer les deux clubs existants, à savoir Damsel Swimming Club de Maréchal et Lafvolant Swimming Club de Port Mathurin. Qui plus est, le président du comité régional a indiqué que le comité régional a signé un protocole d’accord avec la direction de l’hôtel Mont Venus pour l’utilisation de la piscine de 25m se trouvant dans l’enceinte de cet établissement. « C’est une très bonne chose dans le sens où cette piscine va aider à l’initiation des tout petits », a-t-il déclaré.
D’autre part, Rasesh Prayag s’est réjoui du succès qu’a connu la réouverture de la piscine, il y a un peu plus d’un mois. Un succès qui, a-t-il dit, a dépassé les espérances. Il s’est dit, du reste, parmi les premiers surpris de la grosse foule qui a convergé vers la piscine Maréchal, ce jour-là. « On ne pensait pas qu’il y aurait autant de ferveur autour de cette piscine surtout après plus de trois ans d’inactivité. Au niveau du comité régional, nous sommes très satisfaits et nous remercions la Commission des Sports, plus particulièrement le commissaire Valimamode, qui a tenu parole en faisant fonctionner à nouveau la piscine, trois mois après l’annonce des travaux », s’est réjoui le président du comité régional.
Le public, comme souligné plus haut, a fait le déplacement en grand nombre pour redécouvrir la piscine Maréchal. « Le public a répondu positivement et les gradins étaient bondés de monde. Cela nous a fait énormément plaisir d’avoir relancé les activités dans cette ambiance de fête, voire  familiale », a indiqué Rasesh Prayag. Lors de cette journée, plusieurs épreuves avaient été organisées, aussi bien que des jeux à thèmes. Les membres du comité régional ont également enregistré les nouvelles inscriptions pour tous ceux voulant pratiquer cette discipline.
Le moins que l’on puisse dire, c’est que les dirigeants du comité régional, aussi bien que ceux de la Commission des Sports, n’ont été guère déçus, puisque plus de 150 demandes ont été enregistrées. Chez les tout petits, soit les 7 ans, le comité régional a enregistré une cinquantaine de demandes. Même les personnes âgées se sont inscrites pour les sessions publiques. Reste qu’il va falloir maintenant discuter avec la Commission des Sports et plus particulièrement avec l’entraîneur Francisco Couronne, qui est à Rodrigues depuis plus de deux mois, afin d’établir un programme de travail et définir les responsabilités de tout un chacun.
Selon Rasesh Prayag, le courant passe bien entre la commission et le comité régional et il souhaite que tout soit mis en place dans le plus bref délai, afin qu’un travail de fond soit effectué. Il convient de souligner qu’aussitôt les clubs mis en place, le comité régional organisera un inter-clubs, alors que 2012 devrait prendre fin par un « Night Swimming Festival » a fait ressortir Rasesh Prayag. Ce dernier a ajouté que l’objectif, en 2013, est de permettre aux jeunes nageurs de se déplacer sur Maurice pour participer à des compétitions. « Nous espérons que d’ici l’année prochaine, il n’y aura plus de problème au sein de la fédération et dans la foulée, nos nageurs auront la chance de participer à des compétitions. Ce qui leur permettra de progresser davantage. J’ajouterai que venir à Maurice est très important pour l’avancement même de cette discipline dans l’île », a conclu Rasesh Prayag.