Lors de son discours au congrès de l’Alliance Morisien au n° 17 ce mardi 29 octobre, Pravind Jugnauth, parlant de ses adversaires, a lancé que « le MMM a perdu son idéologie. Ress zis lezo. La ser inn vinn ek nu », a-t-il lancé aux personnes présentes.

« Mo pa pu kapav travay ek Paul Bérenger », a-t-il ajouté. Il affirme savoir ce que la masse silencieuse compte voter lors des prochaines élections générales. Il n’a pas manqué de commenter les dépenses des fonds du parti de l’ancien Premier ministre, Navin Ramgoolam . « Mo pas parfe me mo pena sa kalite defo-la ».

Ivan Collendavello le rejoint sur les mêmes points en affirmant que le MMM est un parti à bout de souffle tout comme son leader. Selon lui en ce qui concerne le financement du parti, Paul Bérenger cherche désormais la sympathie de sa circonscription en faisant du porte-à-porte. Revenant sur la position adoptée du leader des mauves, Ivan Collendavello fait ressortir que « Zame mo ti pu kwrar Paul Berenger pa ti pu dakor dan parleman lor ene lalwa lor finansman bane parti politik », a-t-il souligné.

Pour Eddy Boizesson, candidat au no17, les élections ne se résument pas uniquement aux banderoles et oriflammes, mais sont avant tout une décision. « Se ene desizion ki ena ene lefe lor 50 ans » précise ce dernier. Il invite ainsi les militants « à un vote utile » et de ne pas faire confiance au leader du MMM et du Parti Travailliste.