Les fans l’attendaient avec impatience. Ils peuvent désormais se réjouir : l’album Bébèt Séga est dans les bacs après une année de préparation. Pour le chanteur et compositeur Alain Ramanisum, c’est un opus complet qu’il offre à ses fans, avec des styles variés qui toucheront tout le monde. Petit survol des titres qui accrocheront certainement le public.
“C’est l’album qui a nécessité la plus longue préparation. J’ai voulu pendre mon temps et bien faire les choses. Même si cela m’arrivait de devoir tout recommencer parce que je n’étais pas satisfait, je le faisais avec courage et volonté”, raconte l’auteur, compositeur et interprète du disque. Dix titres sur les vingt composés bercent ce énième album d’Alain Ramanisum.
L’album s’ouvre évidemment avec la chanson éponyme, qui est composée de beats rythmés et dynamiques. Ici, pas de solo d’introduction : le morceau met immédiatement dans l’ambiance. De manière déguisée et surtout avec des mots à double sens, le chanteur dénonce ceux qui pensent que les artistes populaires doivent se comporter d’une certaine façon et qu’ils doivent se ressembler. Ce premier titre phare est aussi une manière de remercier les fans, qui ont soutenu le chanteur et l’ont toujours suivi. “Sans eux, je n’en serais pas là. Sans leur confiance, je n’aurais pas connu cette popularité”, avance Alain Ramanisum.
Ce nouvel opus ne contient pas de morceau phare mais plusieurs titres rencontreront probablement le succès grâce à leurs belles mélodies et à leurs paroles. Chacun mérite une écoute attentive, affirme le chanteur.