De Maurice à Shanghai, en escaladant les montagnes de l’Asie accompagnée de nomades, Julie Pang, 23 ans, puise son énergie et son inspiration lors de ses voyages. À travers Facebook et quelques Open markets, elle présente sa collection de bijoux, composée de billes et de pierres naturelles. Rythmée par la nature, les insectes et les paysages marins, Okra a vu le jour…
“Vous allez rire en sachant ce qui se cache derrière le nom de ma collection de bijoux. Okra, cela veut dire lalo en anglais. Je fais référence au légume, bien sûr. Lorsque j’étais petite, ma maman m’a toujours dit que si je mangeais des lalo, je serais belle… C’est bizarre, mais c’est un légume qui me fascine. Je le trouve beau.”
C’est à partir de cette image verte que Julie débute Okra à Shanghai, lors de ces études tertiaires. Trois cours en mode à IFA Paris lui ont fait découvrir un nouvel univers, qu’elle décrit de cette manière : la mode libre.