L’open d’athlétisme de Rodrigues, compétition qui servait d’inauguration à la piste synthétique rénovée du stade de Camp du Roi, samedi à Port Mathurin, a été marqué par au moins deux faits saillants.
Le premier fait marquant est survenu au lancer du poids dames où Bernadette Ravina a été créditée de 12,50 m, synonyme de qualification pour les prochains Jeux des îles (1er -9 août), et le deuxième porte le sceau d’Henna Sunassee qui a fait chuter l’un des plus vieux records nationaux qui subsistait depuis le 21 juin 1986 au 400 m cadettes. Elle a effacé la marque de 56″34 détenue par Christine Duvergé pour y inscrire 56″22. Chrono qui représente aussi les minima de l’AMA des Jeux (56″50).
Pour Bernadette Ravina (née Perrine), qui vit à Maurice, bien qu’originaire de sa Rodrigues natale, elle aura égalé les minima des Jeux et semble orienter la suite de sa carrière vers cette épreuve, où elle devrait encore progresser d’ici à l’échéance réunionnaise. Elle détient la marque nationale du javelot féminin avec 54,57 m depuis le 10 août 1997 à Réduit. Mais cette référence devrait tomber cette année puisque Jessika Rosun aurait fait mieux en réussissant trois essais au-delà des 55 m récemment en France. Mais ces performances n’ont pas été mesurées pour faute technique, avons-nous appris de son coach, Joël Sévère.    
Quant à Henna Sunassee, elle avait terminé 5e en 1’02″62 de la finale du 400 m des récents championnats d’Afrique cadets (23-26 avril) à Réduit et 2e en 1’01″56 de sa série courue la veille. La finale avait été remportée en 58″08. C’est dire que l’élève de Samuel Sagor a progressé d’environ 5 secondes samedi à Rodrigues, bien que devancée par Aurélie Alcindor, qui s’est imposée en 55″48. L’ancienne marque nationale de l’épreuve avait été réalisée au Meeting de Singapour en 1986.