Dès les premiers pointages dans les six centres de dépouillement à Rodrigues pour les troisièmes élections régionales, la tendance en faveur d’un come back de l’Organisation du Peuple de Rodrigues (OPR) à la tête de l’Assemblée régionale s’est confirmée. Le fait majeur demeure que la région No 5, Port-Mathurin, a basculé dans le camp de l’OPR principalement sous l’effet Johnson Roussety et du Front Patriotique Rodriguais (FPR) et aussi avec la personnalité d’un des deux candidats de l’OPR, en l’occurrence Ismaël Valimamode. Sur la base de ces résultats partiels, le leader de l’OPR, Serge Clair, confiait que sa préoccupation de l’heure en cette matinée des résultats de ces élections régionales restait la composition du prochain conseil exécutif de l’Assemblée régionale.
Le leader de l’OPR n’aurait pas eu tort d’afficher un sourire radieux dès son entrée au centre de dépouillement du No 6, Grande-Montagne, ce matin. En effet, au décompte partiel des votes, les candidats de l’OPR arrivaient en tête dans quatre des six régions, soit Saint-Gabriel (No 3), Baie-aux-Huîtres (No 4), Port-Mathurin (No 5) et Grande-Montagne (No 6), laissant les régions No 1 (La Ferme) et No 2 (Maréchal) au Mouvement Rodriguais de Nicolas Von Mally.
La confiance de Serge Clair dans la victoire s’est renforcée dès le début de la matinée. Les premiers résultats partiels annoncés étaient ceux de la région No 5, Port-Mathurin. Pour les élections régionales de décembre 2006 avec la victoire Johnson Roussety et de Louis-Ange Perrine dans cette région, le MR avait pris le contrôle du conseil exécutif au nez et à la barbe de l’OPR. Les résultats préliminaires à Port-Mathurin ce matin donnaient une avance confortable aux deux candidats de l’OPR.
À ce stade du décompte, le pourcentage de vote obtenu par les deux candidats du Front Patriotique Rodriguais (FPR), Louis Clarence Perrine et André Lélio Roussety, laissait clairement voir que la dissidence Johnson Roussety a fait vraiment mal au MR avec pour conséquence que ce dernier parti perdrait la majorité au sein de l’Assemblée régionale de Rodrigues. Le FPR réalise un score atteignant les 20 % à Port-Mathurin, confirmant l’ancrage politique de Johnson Roussety.
Mais le véritable pari du FPR se trouve principalement au niveau de la performance pour les proportionnelles, liste sur laquelle le leader du parti est candidat. À la mi-journée, le suspense était encore de mise car il faudra attendre les résultats officiels pour prendre connaissance de la performance des quatre partis au niveau des Party Lists.