Selon le Times of India, l’avion de l’armée de l’air indienne “Meghdoot” transportant la ministre des affaires étrangères Sushma Swaraj de Trivandrum à Maurice, en route vers l’Afrique du Sud, est resté injoignable pendant 14 minutes. Un vent de panique a envahi le contrôle aérien mauricien à la SSR airport lorsque l’équipage de l’Embraer 135 Legacy n’a pu établir de contact quand l’avion a pénêtré dans l’espace aérien contrôlé par Maurice.

Maurice a alors déclenché l’alarme “INCERFA”, qui dans le jargon aéronautique signifie une phase d’incertitude dans laquelle on ne sait pas si l’avion et ses occupants sont en sécurité. L’Airports Authority of India (AAI), a immédiatement publié un communiqué de presse confirmant que Maurice avait effectivement activé INCERFA, ou la première phase d’urgence lorsqu’un avion ne répond pas. Ce silence entre l’avion et les autorités aéroportuaires mauriciennes a duré de 16h44 à 16h58.

L’AAI a déclaré que l’avion avait décollé de Trivandrum, où il s’était arrêté pour le ravi- L’avion de Sushma Swaraj injoignable pendant 14 minutes taillement, à 20h20 pour Maurice. “L’avion est passé de l’espace aérien indien à l’ATC de Male (Maldives) qui a ensuite établi le contact avec l’avion à 16h44 (heure de l’Est), mais l’IFC 31 n’a pu entrer en contact avec l’ATC de Maurice après l’entrée dans l’espace aérien mauricien ». Les pilotes de l’Embraer, pour lesquels l’alarme a été déclenchée à 16h44, ont finalement contacté l’ATC de Maurice à 17h08, après quoi tout le monde a poussé un soupir de soulagement.

L’Embraer n’a pas une longue portée et a dû faire trois arrêts techniques ou de ravitaillements sur le trajet Delhi- Trivandrum-Maurice -Afrique du Sud. Un haut responsable de l’ATC indien a déclaré que la communication au-dessus de la zone océanique est souvent problématique en raison de la communication VHF erratique. La phase d’incertitude de 14 minutes (INCERFA) est la première des trois phases d’urgence de la Convention de Chicago régie par l’Organisation de l’aviation civile internationale.

La seconde est la “phase d’alerte” (ALERFA) dans laquelle il existe une appréhension quant à la sécurité d’un aéronef et de ses occupants. La troisième est la «phase de détresse» (DETRESFA), où il existe une certitude raisonnable qu’un aéronef et ses occupants sont menacés par un danger grave et imminent et ont besoin d’une assistance immédiate. L’avion de la ministre des affaires étrangères indienne, Sushma Swaraj, a finalement atterri à Maurice dans la soirée de samedi où elle a eu un entretien avec son homologue mauricien, Vishnu Lutchmeenaraidoo, avant de repartir vers l’Afrique du Sud où elle assiter à une réunion de la BRICS.