Le ministre du Logement Showkutally Soodhun a annoncé que, d’ici avril de l’année prochaine, 3 000 unités de logement pour les plus démunis seront construites. « On fera en un an et demi ce que l’ex-gouvernement n’a pas réussi à faire en dix ans », a-t-il dit. Durant cette période, précise-t-il, l’ancien gouvernement n’a réussi à construire « que 2 585 unités de logements de 39 mètres carrés ». Showkutally Soodhun a en outre rappelé que ces maisonnettes sont des « bwat sigaret », reprenant les propos du père Jean-Maurice Labour. « Ces critiques ne sont pas tombées dans l’oreille d’un sourd », a-t-il dit, annonçant que les nouveaux logements seront désormais d’une superficie de 50 mètres carrés. Et de rappeler dans le même souffle que l’Alliance Lepep a promis de construire 10 000 unités durant les dix prochaines années. Ce qui, selon lui, permet de dire que « le Budget répond aux besoins de la population en termes de logement social ».
Le ministre a par ailleurs annoncé son intention de décentraliser les services de la NHDC afin d’éviter les problèmes rencontrés par les clients. Ainsi, les demandes de logements et d’aide sociale dans le cadre du “housing scheme” pourront être faites dans les Citizen Advice Bureau à travers l’île. En outre, l’assistance financière pour les dalles est passée de Rs 65 000 à Rs 75 000. Ceux touchant un salaire mensuel compris entre Rs 10 001 et Rs 15 000 bénéficieront d’une subvention de Rs 40 000. Quelque 2 000 familles pourront ainsi bénéficier de cette aide, dit le ministre.
D’autre part, Showkutally Soodhun a annoncé qu’une solution sera trouvée aux problèmes des squatters à Port-Louis. Ainsi, sur les 332 familles de squatters enregistrées dans la capitale, 52 seront régularisées. Pas moins de 233 autres seront relocalisées à Pointe-aux-Sables tandis que le gouvernement est à la recherche d’un site alternatif pour accueillir les familles restantes. « These families will be able to seek assistance from the National Empowerment Foundation or the Mauritius Housing Company. So as from next month, the problem of squatters in Port-Louis will be sort out », a lancé Showkutally Soodhun.
Le ministre a également annoncé que la Town and Country Planning Act, qui date de 1954, ainsi que la   Planning Development Act 2004 seront revues. Une nouvelle Land Use Planning and Development Act  sera préparée. II a également annoncé que les New Outline Planning Schemes pour les cinq municipalités seront revus. Celui de Curepipe a déjà été approuvé par le Président de la République, fait-il ressortir, poursuivant que ceux de Beau-Bassin/Rose-Hill et Quatre-Bornes sont à l’étude. Les Outline Planning Schemes de Port-Louis et de Vacoas-Phoenix seront approuvés bientôt.  
Évoquant sa volonté de « mettre de l’ordre dans les terres de l’État », Showkutally Soodhun a évoqué les difficultés qu’il a rencontrées dans le public. Il a même affirmé avoir reçu des « menaces d’enlèvement de son petit-fils ». À ce propos, la Speaker, Maya Hanoomanjee, est intervenue à la fin de son intervention pour dire au ministre qu’il avait mentionné le nom d’une personne qui aurait menacé de kidnapper son petit-fils et qu’il en assumait « toutes les responsabilités ». Showkutally Soodhun a insisté sur le fait qu’aucun nom n’avait été mentionné.