À la suite d’une motion présentée par le Premier ministre par intérim, Ivan Collendavelloo, le mardi 21 mai, Shakeel Mohamed a été suspendu pour les trois prochaines séances parlementaires par la Speaker de l’Assemblée nationale, Maya Hanoomanjee.

Le ton est monté entre le ministre Anil Gayan lors des débats sur la United Nations (Financial Prohibitions, Arms Embargo and Travel Ban) Sanctions Bill lorsque Shakeel Mohamed a accusé le ministre d’avoir dans le passé attaqué le Pakistan et une fois encore aujourd’hui.

Le ministre Anil Gayan s’est levé et en s’adressant à la Speaker, il a lancé : « on a point of order Madame speaker…», avant d’être interrompu par cette dernière qui demandait à Shakeel Mohamed de regagner son siège. Le ministre a ensuite affirmé que Shakeel Mohamed induisait la chambre, « Je n’ai jamais attaqué le Pakistan », a-t-il lancé, avant d’être interrompu de nouveau cette fois par Shakeel Mohamed lui-même, arguant « this not a point of order ». Ce à quoi, la Speaker de l’assemblée a défendu le ministre en répondant «…because he… it’s a point of clarification. Don’t argue with me Mr Shakeel Mohamed ». 

Shakeel Mohamed a ensuite lancé à la Speaker qu’elle prend toujours sa part (celle du ministre Anil Gayan). La Speaker lui aurait alors demandé de retiré ses propos, ce à quoi le député rouge a renoncé et a relancé « you just sided with him ». Il a été ensuite ordered out de la chambre par la Speaker.  La Speaker a suspendu la séance « for naming* » Shakeel Mohamed.

Walk-out

«Shame! » pouvait-on entendre dans les rangs de l’opposition pour ceux n’ayant pas apprécié la sanction. La Speaker a commencé à order out quelques membres de l’opposition tour à tour, et c’est l’opposition au complet qui a finalement quitté l’hémicycle.

Budget 2019/2020

Par ailleurs, le Parlement ne siègera pas avant le 10 juin, date à laquelle le budget 2019/2020 sera présenté. C’est ce qui a été annoncé à l’ajournement des travaux le mardi 21 mai.

Ce sera le dernier budget annoncé par le Premier ministre et ministre des Finances, Pravind Jugnauth, avant les prochaines élections générales.

Projet de loi

L’Anti money laundering and combatting the financing of terrorism and proliferation (miscellaneous provisions) bill a été voté sans amendements et The United Nations (Financial prohibition arms embargo and Travel Ban) Sanctions bill a été voté avec amendements lors de la séance du mardi 21 mai.

*naming

Dans certains parlements de Westminster, cette procédure permet au Speaker de révoquer temporairement un député qui enfreint les règles de conduite de la législature. 

L’application du processus varie d’un parlement à l’autre, mais requiert généralement le speaker à nommer un membre, puis à attendre qu’un autre membre propose que le membre incriminé soit sanctionné conformément aux règles de procédure appropriées. Dans le cas présent, c’est le Premier ministre par intérim, Ivan Collendavelloo qui a proposé la sanction de Shakeel Mohamed.

 

Retrouvez un compte rendu détaillé de la séance parlementaire du mardi 21 mai dans l’édition du Mauricien du mercredi 22 mai.

À lire également : PNQ : les révélations de SAJ sur le « not hackable » Safe City Project