Une nouvelle baisse des prix des produits pétroliers est en vigueur depuis celle du 22 novembre dernier. Ainsi, à partir de ce matin, le litre d’essence coûte Rs 1,95 moins cher, soit Rs 45,95 le litre, constituant le prix le plus bas depuis le 3 juillet 2009. Le litre de diesel, lui, est fixé à Rs 37,80, contre Rs 39,45 jusqu’à hier après-midi. La précédente fois que le prix était à ce niveau remonte au 3 décembre 2008.
Ces nouveaux prix pétroliers ont été avalisés par le Pricing Petroleum Committee de la State Trading Corporation (STC), qui s’est réuni hier pour sa réunion statutaire mensuelle en vue de passer en revue l’évolution du prix du pétrole sur le marché mondial. Pour justifier cette nouvelle baisse des prix, les milieux officiels s’appuient sur les dernières tendances enregistrées sur le marché mondial, avec un véritable écroulement du cours mondial.
Suite à la décision jeudi de l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP) – représentant 40% de l’offre mondiale – de ne pas intervenir pour réduire la production, le cours du pétrole s’est retrouvé à son coût le plus bas de ces cinq dernières années, soit à USD 68 le baril. Lors de la précédente révision à la baisse des prix par le Pricing Petroleum Committee le 22 novembre, le baril était coté à USD 77.
Du 23 août à hier, le prix du litre d’essence aura baissé de Rs 6,30 au total, soit de Rs 2,10 (- 4,02 %) le 23 août, de Rs 2,25 (- 4,49 %) le 22 novembre et de Rs 1,95 (- 4,07 %) à partir de ce matin. Le litre de diesel a connu une révision à la baisse de l’ordre de Rs 6,15 au cours de la même période, soit successivement de Rs 2,05 (- 4,66 %), de Rs 2,45 (- 5,85 %) et de Rs 1,65 (- 4,18 %).
La baisse des prix de l’essence et du diesel au cours de ces trois derniers mois, si elle se maintient sur une période prolongée, devrait se traduire par des économies de l’ordre de Rs 2,5 milliards pour les automobilistes. Ces deux produits représentent le tiers des importations pétrolières de la State Trading Corporation (STC).
Avec la répercussion de cette baisse de prix sur d’autres produits et dans d’autres secteurs d’activité, les économies sur la facture d’importations pétrolières devraient être dans la fourchette de Rs 8,5 milliards à Rs 10 milliards, à la condition qu’il n’y ait pas de changements brusques dans l’autre sens.