Depuis le week-end dernier, les membres du Springvale Rodriguan Social Club, très actifs au sein de la communauté rodriguaise et mauricienne dans la région de Melbourne, Australie, sont en état d’émoi. En effet, un groupe de 31 des leurs, qui avaient pris l’avion de l’Australie pour une tournée aux États-Unis, ont été victimes d’un accident vendredi, alors qu’ils revenaient d’une excursion dans le Grand Canyon en Arizona. Le chauffeur du car est mort alors que tous les passagers ont dû recevoir des premiers soins avant de regagner leur hôtel. À ce jour, trois des touristes sont toujours en observation à l’University Medical Centre d’Arizona. Ils souffrent de fractures et de lacérations. Mais leur état n’inspire pas d’inquiétudes.
La nouvelle de cet accident en Arizona, vendredi soir, a fait la Une des informations en Australie, compte tenu du nombre de blessés relevés dans l’autobus venant de ce pays. Cette affaire est encore suivie par des membres de la communauté rodriguaise et mauricienne de Melbourne car mercredi dernier un groupe de 31 membres du Springvale Rodriguan Social Club avaient pris l’avion pour une tournée aux États-Unis, notamment à Las Vegas et à Hawaii. L’accident est survenu presque au lendemain de l’arrivée du groupe aux États-Unis, soit pour leur première sortie.
À la mi-journée, très peu d’informations avaient filtré quant à l’identité des victimes car des 48 passagers du car, tous âgés dans la cinquantaine, huit ont dû être évacués par hélicoptère sur l’University Medical Centre d’Arizona pour des soins d’urgence en raison de la gravité de leurs blessures. 15 autres ont été transportés en ambulances au centre hospitalier de la région.
Les premiers détails sur les circonstances de cet accident sont que le chauffeur du car opéré par la Silver State Trailways, basée en Californie, aurait été terrassé d’une crise cardiaque au volant alors que les touristes étrangers, principalement les membres du Springvale Rodriguan Social Club, revenaient d’une excursion dans la région du Grand Canyon. L’accident est survenu vers 20 h, vendredi.
« The bus hit a ravine, tore up a small hill, and then bounced and lurched over rough terrain for more than 700 feet before stopping, damaging the front end but remaining upright. We believe the driver experienced some sort of medical condition and he just went off the road. No other vehicles were involved. The passengers were pretty much bouncing around », a déclaré au quotidien Las Vega Review le porte-parole de l’Arizona Highway Patrol, Carrick R. Cook.
Une enquête est en cours pour établir les causes de cet accident aux États-Unis alors qu’à Melbourne, les parents des victimes sont dans l’attente d’informations complémentaires sur l’état de santé de leurs proches.