Le Premier ministre a annoncé que la Police and Criminal Act (« PACE ») sera débattue à une prochaine session parlementaire. C’était ce matin, à Vacoas, à l’occasion de la « Passing out parade » de 598 nouveaux Trainee police constables des différentes unités de la police, dont 29 proviennent de Rodrigues. Navin Ramgoolam a indiqué que cette nouvelle loi protégera à la fois les agents de police – qui font leur travail avec « diligence » et « honnêteté » – et le suspect.
Le Premier ministre a indiqué que cette nouvelle loi consolidera les pouvoirs des agents de police en leur offrant un nouveau cadre pour mener à bien des enquêtes criminelles tout en respectant les droits des suspects. « Combien de fois, de nos jours, n’avons nous pas entendu que la police a arrêté un suspect, qui confesse un délit et, après consultation avec son avocat, il se rétracte et accuse la police d’avoir obtenu la confession sous torture. Cela semble être à la mode. Les officiers de police deviennent une cible facile », a dit le Premier ministre.
Avec la nouvelle loi, laisse-t-il entendre, cela sera chose du passé. Elle prévoit un code de conduite strict qui permettra à la police de consigner des déclarations et de les enregistrer de manière à ce qu’il ne soit plus possible pour un suspect de se rétracter par la suite et d’accuser la police, qui fait sont travail de manière « diligente » et en « toute honnêteté », d’être accusée de torture. « PACE provides for a strict code of conduct that should be adhered to protect both the police and the suspect », déclare-t-il.