(Photo d'illustration) La police aux Pays-Bas. (Photo by Sara MAGNIETTE / AFP)

La police néerlandaise a annoncé mardi avoir arrêté dans le sud des Pays-Bas huit hommes soupçonnés d’avoir commis des viols collectifs sur au moins trois jeunes filles de 15 et 16 ans.

« Dans le cadre d’une enquête en cours sur des viols collectifs, des arrestations ont été effectuées mardi matin à plusieurs endroits dans la région de Bois-le-Duc » (sud), a déclaré la police dans un communiqué.

« Les filles ont probablement été droguées avant d’être abusées sans défense par plusieurs hommes du groupe. Dans certains cas, la violence a été utilisée », a-t-elle poursuivi.

Les enquêteurs ont affirmé avoir des indications que davantage d’adolescentes ont été victimes du groupe, mais elles n’ont pas encore fait la démarche de porter plainte, notamment par crainte de représailles. Les huit arrestations pourraient les aider à parler, estime la police.

Huit hommes âgés de 18 à 26 ans originaires de Bois-le-Duc et de la localité voisine de Rosmalen ont été arrêtés. Des perquisitions de leurs domiciles étaient en cours et devaient se poursuivre mardi après-midi.

Une enquête avait été ouverte au début de cette année après des plaintes déposées séparément par les trois adolescentes, originaires de Bois-le-Duc. Elles ont déclaré avoir été violées par plusieurs hommes à des moments différents, après être entrées en contact avec le groupe via les réseaux sociaux.

Les faits se sont déroulés dans un garage automobile de Bois-le-Duc. Des experts légistes ont procédé en avril à des « analyses de traces » dans une pièce où les viols auraient eu lieu, a indiqué la police, qui a notamment saisi au cours de l’enquête des photos des adolescentes dénudées.

cvo/mba