Michel de Ravel de l'Argentière a été libérée malgré les accusations de pédophilie pesant sur lui

La sentence est tombée ce matin en Cour intermédiaire. Michel de Ravel de l’Argentière a obtenu une “conditional discharge”, lui qui avait été reconnu coupable sous 21 charges des délits d’attentat à la pudeur sur mineurs. Et ce, près de 30 ans après les faits.

La magistrate Niroshini Ramsoondar a pris en considération son état de santé dans l’énoncé du jugement. Elle lui a ainsi ordonné de s’acquitter des cautions et de faire preuve de bonne conduite pour une période de trois ans.

Il devra signer une reconnaissance de dette de Rs 20 000. Sous six charges, il devra s’acquitter d’une caution de Rs 10 000 et signer une reconnaissance de dette de Rs 25 000. Sous une autre charge, il aura à payer une caution de Rs 30 000 et signer une reconnaissance de dette de Rs 50 000. Pour celle-ci, il risque trois mois de prison s’il ne fait pas preuve de bonne conduite pour une période de trois ans.

Les familles des victimes attendent de leur côtés pour savoir s’il y a possibilité d’un appel du DPP suite à ce jugement.