Il y a actuellement un déferlement de banderoles à travers le pays pour passer un message clair et net qui fera, supposément, plaisir au peuple – un message fort venant des deux leaders de l’Alliance PTR-MMM afin de donner aux électeurs potentiels le courage nécessaire pour aller voter aux prochaines élections. Toutefois, ce message rend perplexe.
    Chaque banderole porte ces mots en gros caractères : « Un Peuple Uni, Un Pays Moderne ». Là encore, on a vraiment mis le paquet et on a dépensé gros pour toutes ces banderoles rouge et mauve dans tous les coins et recoins du pays. Les gens qui vivent, ou survivent plutôt, au dessous du seuil de pauvreté en ont sûrement eu pour leur compte et ils doivent s’arracher les cheveux en voyant tout cet étalage.
    En sus de cela, il y a pire. Ramgoolam et Bérenger, en cas de victoire de leur Alliance, veulent donner le ministère des Finances à Rama Sithanen. Pour cela il faut que le Docteur Sithanen soit élu, ce qui n’est pas écrit! C’est chose connue que quand Sithanen était ministre des Finances il prenait aux riches, non pas pour donner aux pauvres, mais pour donner aux plus riches. Il a toujours été l’homme du secteur privé et des grands financiers surtout. C’est le ministre des Finances qui avait osé retirer le pain de la bouche de nos écoliers et qui voulait taxer le ‘lump sum’ des fonctionnaires partant à la retraite ainsi que les intérêts perçus sur l’épargne. Comme l’écrit Sanjay Jagatsingh dans Le Mauricien du jeudi 25 septembre 2014 à propos de Rama Sithanen ‘His regressive ‘reforms’ which began in 2005 have thrown 22,000 Mauritians into poverty – that’s 17% of all poor people – and thousands more into a 9-year L-shaped recession.’
    Ainsi quelques personnes riches sont en train de devenir super riches tandis que les autres familles mauriciennes doivent faire face à des situations financières de plus en plus difficiles avec un pouvoir d’achat qui s’effrite de mois en mois. Ce n’est donc pas sans raison que les mauvaises langues commencent à se délier – et voilà que les gens sont à suggérer que, au lieu de berner le peuple, le message sur les banderoles rouge et mauve aurait mieux défini la situation dans notre pays si on avait écrit ‘Un Peuple Touni, Un Pays en Berne’ au lieu de ‘Un Peuple Uni, Un Pays Moderne’. 
A bon entendeur, salut !