En solidarité avec les familles des victimes de l’attentat de Christchurch en Nouvelle-Zélande, un comité de soutien aux victimes a organisé un rassemblement pacifique au jardin de Pleine-Verte ce vendredi 30 mars. Ils étaient en effet nombreux à s’y être réunis aujourd’hui pour rendre hommage aux victimes, et différents orateurs ont pris la parole.

Le travailleur social Salim Muthy, organisateur de ce rassemblement, a lancé un appel au gouvernement en vue de garder une minute de silence durant la rentrée parlementaire ce mardi.

Salim Muthy a qualifié cet acte de terrorisme de « cruel ». « Maurice est un exemple pour le monde grâce à notre pays multiculturalité », affirme-t-il.

Le président du Tamil Council, Devarajen Kanaksabee, également présent durant ce rassemblement, q lui décrit cet acte comme « lâche ».

Pour rappel, 50 personnes ont été tuées vendredi 15 mars dans deux mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande par un extrémiste australien.

Cette tragédie a provoqué une onde de choc en Nouvelle-Zélande, un pays de cinq millions d’habitants, connu pour sa douceur de vivre, sa tradition d’accueil et sa faible criminalité.