L’aboutissement académique des enfants dépend de la confiance qu’ils ont en eux et l’amour qu’ils reçoivent. Ce sont les valeurs que prône l’École du Samedi de Pont Praslin, créée en 2011. Cet état d’esprit, les enfants l’ont grâce aux bénévoles qui les aident dans leur scolarité.
Dans cette école, l’ambiance est différente. Il suffit d’écouter le brouhaha des enfants durant leur moment de pause ou de les observer lorsqu’ils se ruent pour chanter en premier, à la demande d’un des bénévoles. On ne vient pas à l’École du Samedi parce qu’on s’y sent obligé. Pas de pleurs aux portes quand les parents déposent les plus petits. Lorsque nous posons la question à Eloïc Motee, 6 ans, la réponse fuse. “Je viens tous les samedis pour voir mes amis, pour jouer, pour apprendre, et à la demande de ma maman”, confie le petit garçon.
Le programme académique d’ici n’est pas différent de celui de l’école. On y fait presque la même chose. Sauf que les bénévoles de ce projet lancé à travers la paroisse St-Michel de Pont Praslin, accordent une attention plus particulière à leurs protégés en apprenant à les connaître. Le travail se fait dans la discipline, mais l’ambiance reste décontractée et conviviale afin que tous se sentent à l’aise. Qu’importe le niveau des enfants, ils bénéficient tous de la même attention. Le travail se fait aussi avec le soutien des parents avec qui les bénévoles discutent souvent pour mieux comprendre les besoins des petits. Ces derniers s’épanouissent à travers les nombreuses activités comme le sport et le chant.
“Nous ne pouvions plus rester les bras croisés”, dit Jean-Luc Rencker, le curé de la paroisse, en se référant aux difficultés que les enfants rencontraient dans leurs études. Cela a amené les bénévoles et le curé à créer l’école.