Vingt-et-un ans, âge où on se cherche encore. Emmanuel Chellen, lui, a décidé de sceller son destin à travers la danse. C’est son refuge, sa passion, son métier. Une vidéo de Michael Jackson sur l’air de Billie Jean, que lui montre son père alors qu’il n’a que 5 ans, et c’est le déclic… Depuis, tout s’enchaîne, jusqu’au mois de mars de cette année, où il remporte  le premier prix d’un concours régional de la Confédération nationale de danse à La Réunion. Un ticket gagnant qui lui permet de se présenter cette fois au concours national, en France, au mois de mai. Le hic, c’est qu’il n’en a pas les moyens. Fabio de Poli, gérant de La Table du Château, lui propose alors d’organiser un spectacle dans son établissement le 18 avril. Tous les fonds recueillis lui seront reversés.
Présence scénique, personnalité, originalité, techniques de danse… Emmanuel Chellen les a apprivoisés. Son art, il le porte au summum de sa passion. Grand et élancé, Emmanuel – qui a des origines modestes – vit de ses rêves. La danse, il l’a dans le sang et son style, le Free Style, propre à lui, lui vaut à chacune de ses prestations des applaudissements. Emmanuel Chellen réalise très vite  que la porte de la grande aventure vers un passeport pour devenir un danseur émérite est à sa portée. Seulement, le manque de moyens financiers lui fait cruellement défaut. Ses amis – Eva Caillé du Studio Centre de danse, Élodie L’Homme d’Omada et Fabio de Poli, de la Table du Château – lui ouvrent alors grands les bras. Chacun essaie à sa manière de lui venir en aide afin qu’ils puissent recueillir les 1 600 euros indispensables pour qu’il se rende en France.  
C’est au mois de mars de cette année que la vie du jeune Emmanuel prend une autre tournure. Avec les élèves du Studio Centre de Danse et leurs professeurs, ils se rendent au concours régional de la Confédération nationale de danse et, lorsqu’Emmanuel décroche le premier prix à l’unanimité d’un jury international, dans la catégorie autres styles, c’est  l’apothéose. Une chance inespérée pour ce jeune talent. « Ce Prix, c’est  un véritable tremplin pour moi, pour forger mon caractère et m’aider à promouvoir davantage mon art », laisse entendre Emmanuel. Sa voix se noue, car il sait qu’il ne pourra faire le déplacement en France sans l’aide de généreux sponsors et du public mauricien.
Autodidacte
A la Table du Château, où nous l’avons rencontré en compagnie de son amie Élodie L’Homme, de la troupe Omada, Emmanuel avait déjà en tête des idées pour sa prochaine prestation scénique. Il ne se contente pas que de danser : dans sa tête, il place déjà les décors de la scène. « Je visualise tout. Je suis fan de voitures et je m’imagine déjà dans l’ambiance d’une danse bien calquée pour représenter le décor du film “Fast and Furious”. »
Emmanuel a été découvert lors de l’émission Ti Mambo. Il n’avait alors que 10 ans mais sera éliminé dès le premier tour. C’est à l’âge de 19 ans qu’il approche Stephen Bongarçon (SR Dance), Guillaume Jauffret et Astrid Dalais (Move For Art) qui, avec d’autres danseurs, lui permettront de se produire le jour de la Fête de l’Indépendance. Nous sommes alors en 2013. Émilien Jubeau le repère et l’invite à le rejoindre dans sa troupe  pour se mettre dans la peau de Zako Punk dans la pièce Zanimo. L’expérience Tikoulou et le Souffle Magique lui sera bénéfique et lui permettra de rencontrer Eva Caillé, cheville ouvrière du Studio Centre de Danse et de Cécile Gonzalez, directrice de la compagnie de danseurs professionnels Omada. Avec Eva, il trouve ses marques tandis que Cécile, elle, l’aide pour une formation professionnelle et la possibilité de faire de la danse sa manne quotidienne. Emmanuel Chellen est un autodidacte, qui a appris dans un premier temps seul les pas de danse. « Petit, c’est Michael Jackson qui m’aidera dans le mouvement et la synchronisation de mes pas de danse. Le fait d’avoir pu participer à plusieurs concours a renforcé ma personnalité. » Emmanuel Chellen souhaite pouvoir se rendre en France pour ce concours et remercie d’avance les Mauriciens qui pourront l’aider à réaliser son rêve.
La Table du Château de Mapou accueillera Emmanuel Chellen le 18 avril pour un spectacle de danse. Le show démarre à 19h30. L’entrée, à Rs 1 000, comprend un cocktail dînatoire avec une boisson (alcoolisée ou non), le spectacle de danse et une soirée dansante avec DJ. Réservations au 266-7172.