Le ministre de l’Éducation a officiellement lancé ce matin le Summer School Programme au Mauritius Institute of Education à Réduit. À compter de demain, le projet sera mis en oeuvre jusqu’en décembre sur une base pilote dans les 20 écoles primaires. 600 élèves des Standards III et IV ont à ce jour répondu à l’appel pour y participer. Dans son discours, le ministre Vasant Bunwaree s’est attardé sur l’idée d’avoir opté pour une pédagogie différente de l’enseignement traditionnel dans les écoles pour pallier l’échec au CPE.
Les écoles concernées par ce programme sont : Edgar Laurent GS, Aimée Césaire GS, Bel Ombre GS, Bambous GS, Emmanuel Anquetil GS, André Bazerque GS, Cité Attlee GS, Black River GS, GRNW GS, Barkly GS, R.H. Espitalier-Noël GS, Candos GS, Pte aux Piments GS, Belle Mare GS, Souillac RCA, La Gaulette GS, Surtee Soonee GS, Nuckhady GS, St Antoine RCA et Xavier Christian Barbe GS.
Dans ces écoles le taux de réussite au CPE est inférieur à 50 %. Ce programme de soutien scolaire académique pour les élèves des Standards III et IV fréquentant ces écoles sera agrémenté d’activités ludiques, récréatives et artistiques. Un repas chaud leur sera servi et une excursion éducative est prévue.
Ce sont des organisations non gouvernementales spécialisées dans l’éducation qui ont été appelées à collaborer avec le ministère pour concrétiser ce projet pilote. Les activités auront lieu trois fois par semaine, le mardi, mercredi et jeudi, de 9 heures à 15 heures. Le programme prendra fin le jeudi 22 décembre. À noter que l’inscription est toujours ouverte pour ceux qui souhaitent s’y joindre.
Le Summer School Programme démarre officielle dans les écoles demain. Un briefing a lieu aujourd’hui entre les enseignants et les maîtres d’écoles concernés. Les enseignants toucheront Rs 900 par jour, alors que ceux de langues orientales seront payés Rs 200 la séance.
À la fin du programme, a indiqué le ministre de l’Éducation, le Mauritius Examination Syndicate sera chargé de faire une évaluation du projet en vue de l’étendre à toutes les écoles primaires l’année prochaine. Ce programme pourrait aussi concerner les élèves des Standards IV et V.
Lors de son intervention, Vasant Bunwaree a soutenu que ce programme permettra aussi d’éliminer petit à petit les leçons particulières, permettant de soulager dans la même foulée les parents du poids financier qu’elles impliquent. Le ministre de l’Éducation a indiqué que beaucoup d’élèves échouent au CPE parce qu’ils ne comprennent pas les consignes d’examen. « Souvent ce sont des exercices qu’ils ont déjà fait lorsqu’ils étaient en Standard III mais ils n’arrivent pas à comprendre ce qu’on leur demande de faire », a déclaré le ministre Bunwaree. D’où l’importance, dit-il, de venir avec un mode d’enseignement différent pour aider l’enfant à comprendre. Le ministre a également soutenu que la collaboration des ONG dans ce programme sera bénéfique car elles ont déjà la notion de pédagogie différenciée.
Le Mauritius Institute of Education sera toutefois appelé à établir le curriculum du programme. Vasant Bunwaree a par ailleurs exprimé le souhait de voir ce genre de programme, dans lequel l’enfant apprend à travers des activités, faire partie du cursus scolaire. « Je pense que ce sera un projet pour l’éternité », a déclaré le ministre de l’Éducation. Un premier forum sur le CPE est prévu ce mois-ci.