« Eski ou pou kapav idantifie ou bann letchi ? » Cette question hante à ce jour un habitant de Flic-en-Flac. « Comment un officier de police peut-il poser une telle question ? Est-on censé pouvoir identifier nos letchis parmi tant d’autres ? » se demande-t-il. Notre interlocuteur dit avoir été victime d’un vol de letchis la semaine dernière. Il devait alors appeler le poste de police de sa localité pour déposer plainte.

Vu qu’il n’est pas le seul à avoir signalé le vol de fruits à Flic-en-Flac, un officier de police lui aurait alors demandé de venir identifier… ses letchis ! Comme quoi, il faudra désormais marquer ou personnaliser ses fruits pour en faciliter leur identification !