Trois questions parlementaires lèveront le voile sur les dépenses encourues des fonds publics pour financer les voyages des parlementaires et des High Level Officials.

C’est le député de Beau-Bassin/Petite-Rivière, Rajesh Bhagwan, qui assènera les trois interrogations en direction du Premier ministre, Pravind Jugnauth. Et ce, une semaine après la publication du rapport accablant de l’Audit sur les dépenses gouvernementales sur une année.

En premier lieu, le député Bhagwan voudra connaître des détails des missions à l’étranger, dont leurs objectifs, les pays visités et la composition des délégations. Mais aussi les dépenses totales encourues, comprenant le coût des billets d’avion, les per diem payés et autres allocations versées.

Des détails seront réclamés pour les missions à l’étranger entreprises par des Advisers et Senior Advisers du Prime Minister’s Office.

Puis, le député s’intéressera aux déplacements officiels à l’étranger du Premier ministre lui-même, du Deputy Prime Minister Ivan Collendavelloo, et du ministre mentor Anerood Jugnauth. Voulant connaître les informations similaires quant aux objectifs, aux dépenses encourues et aux allocations payées.

Qualifications.

Toujours au sujet des dépenses, le député Mohamed s’intéressera au Business Plan de la CEB (Facilities) Co. Ltd. Dont le coût des opérations, l’audit des comptes, le nombre d’employés recrutés et ce qu’a réalisé l’entité.

S’ensuivra une interpellation sur la CEB (Green Energy) Co. Ltd. Plus particulièrement sur le recrutement du General Manager et ses qualifications. Et aussi une question sur la composition de l’Economic Development Board, le salaire des membres et leurs qualifications.

La députée Selvon demandera, pour sa part, si les membres des corps paraétatiques peuvent s’engager dans des activités politiques.

Abus.

Les abus sexuels rapportés au sein de shelters seront relevés par la députée Perraud. Elle s’intéressera au nombre de cas rapportés et aux mesures prises pour résoudre ce problème. Elle reviendra également sur le protocole hospitalier que doivent suivre les victimes.

Après la polémique autour du Youth Employment Programme, le député Baloomoody voudra savoir à combien s’élève la fraude alléguée, les mécanismes mis en place pour réguler le programme. Et les actions prises depuis la découverte de la fraude.

Les autres interpellations concernent le Central Electricity Board, la région de Mahébourg, les Smart City, la Mauritius Football Association, l’Ambassade de Maurice en Arabie Saoudite et celle de Washington, entre autres.

Questions parlementaires : voyages et per diem des officiels intéressent Bhagwan by Le Mauricien LTD on Scribd