20  nouvelles caméras ont été installées et seront opérationelles sous peu. L’objectif: contraindre les automobilistes à ralentir dans des « prone accident areas » ou ce qu’on appelle couramment les « black-spot areas« .
Depuis quelques semaines des essais sont pratiqués sur ces nouvelles cameras mais les automobilistes qui ont été flashés n’ont rien à craindre car la mise en opération officielle et légale n’a pas encore été entérinée.
Bien que des panneaux indicatifs ont eux aussi été installés et dévoilés depuis quelques jours, à ce stade toutefois, aucune des sources autorisées approchées ne veulent s’aventurer à déclarer quand ces  20 premières nouvelles caméras seront effectives. On laisse entendre que le Traffic Management & Security Unit n’attend que le feu vert de la police et du ministère des Infrstructures publiques, tandis qu’une autre source laisse entendre que ce ne sera certainement pas pour le mois d’avril sans préciser si Mai 2013 sera le moment
Sur les 20, cinq sites sont toujours au stade d’essais, à savoir Plaisance Road (A10) à hauteur de Phoenix, St-Jean à Shoprite (M1), et St-Jean près de Bricolage (M1), Flacq Road (A7) au Moka Camp de Masque, Port-Louis Central Flacq (A2) à hauteur du Pont Praslin. Le monitoring se fait exclusivement par les officiers du ministère des Infrastructures Publiques. Les images sont transmises à travers un réseau wireless vers un serveur dans un backwork station dans le Samlo Tower à Port-Louis.
Lorsque cette première phase aura atteint sa vitesse de croisière 30 autres  speed-cameras seront ensuite installées en deux autres phases avant la fin 2013, laisse entendre le Principal Enginneer, Dev Nathoo du Traffic Management Road & Security Unit (TMRSU). Il souligne, par ailleurs, qu’outre les 20 caméras déjà installées, les policiers ont aussi en leur possession six autres cameras mobiles qu’ils utilisent dans d’autres black spots de l’île. Sans oublier les deux autres cameras fixes installés en 2009 à Pailles et Camp Chapelon.
Actuellement, les essais effectués sur les nouvelles caméras se font par les mêmes officiers du ministère à travers des Speed Guns comme ceux qu’utilisent les policiers, hors des heures de pointe à des endroits spécifiques . « C’est surtout parce que les automobilistes ont tendance à accélerer lorsque la circulation est fluide », indique le Principal Engineer.