La plateforme Pou Baisse Prix Lessence et Diesel (PPBPED) ne se laissera pas faire s’agissant des changements apportés par la police à l’itinéraire de leur rallye, prévu ce samedi 29 septembre. Jayen Chellum, porte-parole de la plateforme, contestera à la cour le trajet proposé par les autorités. Il compte s’y rendre dans la semaine.

Le trajet initial du rallye devait débuter à Ébène avant de se diriger vers Rose-Hill, Beau-Bassin, Chebel, Cité Vallejee, pour se terminer aux Champs de Mars, à Port-Louis.

Mais les autorisées en ont décidé autrement. Elles ont proposé à la plateforme de passer par l’autoroute pour terminer au Sugar Bulk Terminal. Pour Jayen Chellum, ce nouvel itinéraire évitera les villages et villes ciblés.

Il ajoute que la Public Gathering Act « réduit au maximum » la façon dont les citoyens peuvent protester. Le porte-parole contestera également « les conditions déraisonnables » exigées par les autorités en vue du rallye.

« Cela fait cinq fois que la police nous a refusé le droit d’organiser un rallye afin de manifester contre l’augmentation du prix de l’essence et du diésel. La première fois, nous nous sommes rendus en cour. Nous voulons démontrer notre volonté d’accomplir un travail social et économique au niveau national, afin de permettre à toute la population de bénéficier de notre action de protestation », explique-t-il.