Il fallait remonter au début des années 2000 pour voir un coursier aussi régulier au Champ de Mars. Samedi dernier, Kremlin Captain a amélioré la performance de Gypsy Rover, qui faisait parler la poudre de 2002 à 2004, en enregistrant sa huitième victoire consécutive. Ce nouveau succès permet au petit champion de Ramapatee Gujadhur, qui fait déjà partie des grands pour son exploit, d’avoir une chance de participer à la dernière épreuve classique du calendrier et de viser le titre de cheval champion après celui des 4-ans déjà dans son escarcelle.
Il était de notoriété qu’une victoire était primordiale afin que Kremlin Captain ait une chance de représenter les couleurs de la famille Gujadhur dans la Coupe d’Or, la dernière épreuve du quarté classique de notre championnat, réservée aux chevaux détenant un rating de 65 ou plus, mais ouverte aussi à ceux de 60+ s’il y a de la place. L’enjeu était de taille, mais pas irréalisable compte tenu du parcours de ce fils de Captain Al, qui avait à son tableau de chasse des noms comme Nordic Warrior, Mr Leyend, Roman Manner ou autre Hillbrow. Ce dernier était, d’ailleurs, présenté comme le principal adversaire de Kremlin Captain qui l’avait battu par un peu moins d’une longueur lors de leur unique confrontation. Avec un handicap favorable par rapport au favori, le coup était jouable, mais sans vouloir diminuer les mérites de Kremlin Captain, Kevin Ghunowa, celui-là même qui avait été associé à Vettel dans le dernier Ruban Bleu, se montra peu inspiré, offrant sur un plateau la victoire au favori. Du reste, cela valut à Ghunowa deux semaines de suspension assortie d’une amende de Rs 25 000 pour ne pas avoir monté à la satisfaction des commissaires. Kremlin Captain en profita pour s’imposer par deux longueurs, synonyme de six précieux points et d’une éventuelle participation dans la Coupe d’Or, qui sera courue à poids d’âge sur 1600m. «Je dois dire que Kremlin Captain gagne avec beaucoup d’autorité malgré 61 kg sur le dos, ce qui est un très bon signe pour nous. Ce n’est pas donné à tout le monde de remporter une huitième victoire consécutive. Il ne nous a pas déçus une fois de plus et son prochain objectif sera la Coupe d’Or moyennant qu’il y ait de la place pour lui bien sûr», a déclaré son entraîneur après la course.
Mieux que Gypsey Rover
En attendant son prochain engagement, comment ne pas s’arrêter un moment sur le parcours de Kremlin Captain sur notre hippodrome. Précédé d’une bonne réputation après une brève, mais prometteuse carrière sud-africaine, il se contenta de la deuxième place derrière Maestro’s Salute à ses débuts sur le kilomètre sous la conduite de Damien Oliver. Son rating était alors de 26 vu qu’il était un 3-ans. Aligné dans une valeur inférieure à sa sortie suivante, il surclassa ses adversaires avant de se contenter de deux accessits. Le 4 octobre 2014 débute alors une longue série avec Darryl Holland, auteur de deux victoires consécutives, Paul Mulrennan lors du week-end international, et cette saison avec Jeanot Bardottier, Davy Bonilla, Swapneel Rama et Kevin Ghunowa avant de retrouver le titulaire actuel de son établissement samedi dernier pour le huit à la suite.
Il améliore donc le record du nouveau millénaire de Gypsy Rover, qui avait enregistré sept succès consécutifs de 2002 à 2003 avec le Sud-Africain Jeffrey Lloyd sur le dos. L’année dernière, c’est Nordic Warrior qui avait réussi la plus longue série avec cinq victoires d’affilée, exploit réédité en mieux par Kremlin Captain. Grâce à son nouveau succès et suite à la fin tragique de Polar Royale, il se repositionne dans la course au titre de cheval de l’année que Ramapatee Gujadhur avait eu le plaisir de ramener pour la dernière fois en 2011 avec Acuppa.