Revoilà Kalinago et Rye Joorawon ! Du coup, ce dernier et Alain Perdrau renouaient avec un succès qui les avait fuis depuis trois semaines. Les courses étant ce qu’elles sont, il fallait penser que Ryder Cup n’était pas imbattable et qu’il fallait aussi compter avec les conditions de course. Il faut donc féliciter Alain Perdrau et son fils Yannick pour avoir su mener Kalinago à son meilleur niveau et saluer Rye Joorawon pour la décision prise après s’être retrouvé en épaisseur.
Dans notre papier d’avant-course, on avait indiqué que pour battre Ryder Cup, il fallait qu’un adversaire parte de loin, un peu comme l’avait fait Polar Royale en début de saison. On avait écarté la possibilité que ce soit Casey’s War ou Liquid Motion qui le fassent en raison de leur handicap respectif. On n’avait pas pensé à Kalinago. Erreur de notre part ou tout simplement un oubli car on savait pertinemment que le cheval se retrouverait en dehors en raison de sa mauvaise ligne. On n’avait pas non plus pris en considération qu’il était l’un de ceux qui avaient plus de tenue, lui qui s’était imposé jusqu’à 1650m.
Ryder Cup fut le plus rapide comme on le prévoyait. Azapel vint se porter sur son arrière-main, forçant Kalinago un peu plus en dehors. Casey’s War conserva sa position à la corde devant Kruger Rand. Liquid Motion fermait le cortège. Le tempo n’était pas élevé durant la première partie de la course. Rye Joorawon choisit de demander à Kalinago de se rapprocher du meneur. Le coup d’accélérateur de Ryder Cup fit que le rythme monta de plusieurs crans. 10 » 27 entre le Tombeau Malartic et les 800m. Ce que ne savait peut-être pas Rye Joorawon, c’est que Ryder Cup est un cheval qui préfère courir librement à l’avant, à moins que Derreck David ne l’en ait fait part.
Avec Kalinago sur son dos, Ryder Cup ne fut plus le même et il s’avoua battu au dernier tournant.
Derrière, aucun adversaire ne parut capable de passer la surmultiplié. Kalinago ne baissa pas de pied. Mais dans les derniers mètres, Liquid Motion trouva un nouveau souffle. Le but arriva toutefois trop tôt pour lui. Kalinago avait une demi-longueur d’avance. Ryder Cup était troisième, à trois quarts de longueur, précédant son compagnon Azapel d’une encolure. Casey’s War ne fut pas surclassé, même en n’était que cinquième.