Le Mouvement Rodriguais est en faveur de trois élus selon le système First Past The Post (FPTP) et deux listes de huit députés nommés selon la représentation proportionnelle ou le Best Loser System. Le parti soutient sa demande par rapport au nombre d’électeurs dans l’île comparé aux autres circonscriptions de Maurice.
Dans sa proposition soumise cette semaine, le Mouvement Rodriguais de Nicolas Von-Mally dit soutenir la réforme du Premier ministre Navin Ramgoolam. Cependant le ministre de la Pêche ne manque pas de souligner que Rodrigues a ses spécificités qui doivent être prises en considération.
En premier lieu, le MR réclame un troisième député élu pour la circonscription N° 21. Il fait une comparaison avec deux circonscriptions de Maurice, les N° 2 et 3, comptant respectivement 24 960 et 22 834 avec trois élus chacun, tandis que Rodrigues, avec 27 649 électeurs n’en compte que deux. La gender balance devra également être prise en compte, soutient Nicolas Von-Mally.
Concernant la représentation proportionnelle (RP), le MR est d’avis qu’un parti doit obtenir un minimum de « 30 % de la totalité des votes dans la circonscription pour être éligible de proposer des candidats ». Chaque parti devrait proposer deux députés selon la RP. Ce qui devrait comptabiliser une première liste de 8 députés.
Une option alternative serait de choisir 8 députés – outre les trois élus – pour siéger à l’Assemblée nationale selon le système de Best Loser. Toutefois, cela devra se faire sans prendre en considération la communauté ou le parti du candidat. « Cela garantira une opposition à l’Assemblée au cas où un même parti ou une même alliance remporterait les sièges en jeu. »
Nicolas Von-Mally cite l’exemple des Seychelles où le parti de l’opposition a dû aller en Cour pour valider son siège à l’Assemblée. Une telle démarche, selon le MR, permettrait également l’émergence des petits partis.
La deuxième liste de huit députés selon la RP, devrait être choisie parmi des professionnels, à condition que leur parti ait un minimum de 5 % des votes au niveau national. Cela évitera, selon le MR, le « Tail Wagging the Dog Syndrome, comme le dit Rama Sithanen. »
Le MR demande aussi à ce que les dispositions soient prises pour que les Rodriguais se trouvant à Maurice au moment des élections nationales ou régionales aient la possibilité de voter pour la circonscription N° 21.