Air Mauritius et China Eastern Airlines ont conclu un accord de partage de code, qui est effectif depuis le 18 avril dernier. China Eastern Airlines agira comme « marketing carrier » sur les vols opérés par Air Mauritius vers Shanghai, Pékin, Guangzhou et Chengdu.
Aux termes de l’accord avec Air Mauritius, China Eastern Airlines opérera en partage de code comme « marketing carrier » sur les vols opérés par la compagnie d’aviation nationale vers Shanghai, Pékin, Guangzhou et Chengdu. Ainsi, les vols d’Air Mauritius seront disponibles sur le réseau de vente et de distribution de China Eastern Airlines. « Cet accord de partage de code représente une opportunité en vue d’une augmentation de la vente de sièges sur les dessertes chinoises. China Eastern Airlines est la seconde plus importante compagnie aérienne chinoise opérant aussi bien des vols internationaux et domestiques. Ses bases principales sont situées à Shanghai et Beijing », indique un communiqué.
Par ailleurs, dans le cadre de la célébration du 45e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et Maurice, une série d’activités ont été organisées cette semaine, dont un symposium sur les relations sino-mauricienne, organisé à la Cybercité. Le ministère des Affaires étrangères, Vishnu Lutchmeenaraidoo, a organisé jeudi une session de travail avec une délégation du gouvernement chinois pour explorer des pistes nouvelles de coopération. Le ministre a, à cette occasion, souligné que l’intensité des relations sino-mauriciennes « facilite et encourage la mise en oeuvre d’initiatives encore plus ambitieuses pour l’avancement des intérêts communs des deux pays ». La délégation du gouvernement chinois était dirigée par la Special Representative of the Chinese Government on African Affairs, Xu Jinghu.
Le chef de la diplomatie a d’emblée salué la volonté de la Chine d’être aux côtés de Maurice et a exprimé son appréciation du travail accompli par l’ambassadeur de Chine à Maurice, Li Li, dont le mandat arrive à terme. Il ressort des discussions que Maurice et la Chine se penchent sur la mise en place d’une zone de libre-échanges, ce qui permettra l’ouverture de nouvelles avenues pour la Chine dans l’optique du marché africain.