Après plus de 70 ans, et pour la première fois cette année, les candidats de School Certificate (SC)  auront leurs résultats le même jour que l’ensemble des candidats du Cambridge GCE “O” Level, soit des dizaines de milliers répartis dans 150 pays à travers le monde. Dès 10 h le 21 janvier, les chefs d’établissements, grâce à un code personnalisé, n’auront en effet plus qu’à se connecter au “CIE Direct” (site du Cambridge International Examinations) pour réceptionner les résultats de leurs candidats. En outre, chaque candidat aura, lui aussi, son propre code afin d’avoir accès à ses résultats. « C’est un système hypersécurisé et où la confidentialité est garantie », affirme au Mauricien Lucien Finette, directeur du MES.
Ailleurs, depuis plusieurs années déjà, des écoles et des candidats réceptionnent les résultats de O-level et de A-level par voie électronique. Aussi, le MES ne pouvait rester plus longtemps en marge des avancées technologiques. Ainsi, à partir de cette année, les Mauriciens égaleront les 150 pays concernés par ces deux examens lors de la proclamation des résultats. Désormais, nul besoin d’attendre une semaine après la date de la publication officielle en Angleterre. Il est bon de savoir que ce décalage est dû à la particularité du School Certificate (un premier diplôme de fin d’études secondaires propre à Maurice et octroyé selon des critères bien spécifiques alors qu’ailleurs les candidats prennent part aux examens de GCE  O-level et de A-level indépendamment du nombre de matières).
Depuis un an, la MES s’est attelée à la mise en place du dispositif nécessaire permettant aux collèges de recevoir en ligne ces résultats de SC. L’organisme mauricien et son homologue anglais sont en consultation permanente en ce moment pour régler les derniers détails. Il reste à communiquer à chaque collège et à chaque candidat leur code respectif. D’ici au 18 janvier, ce sera chose faite. En outre, le MES a prévu la semaine prochaine une séance d’information et de formation à l’intention des responsables de collège. « Cambridge a un code personnalisé pour chaque candidat, mais c’est à la direction de chaque collège de le communiquer à ses élèves. Le jour des résultats, chaque collège, grâce à son code, entrera sur le CIE Direct pour prendre les résultats de son école uniquement. L’élève pourra en faire de même pour réceptionner ses résultats et ne verra pas ceux de ses amis », explique Lucien Finette. Pour rappel, il y a eu 19 528 candidats aux derniers examens de SC.
S’agissant des private candidates, c’est le MES qui se chargera de leur distribuer les codes nécessaires, en temps et lieu, pour accéder à leurs résultats. Outre la garantie de la notion de confidentialité, Lucien Finette donne aussi l’assurance que personne, en dehors de Cambridge, ne pourra manipuler le logiciel. « À l’exception de Cambridge, personne d’autre ne pourra apporter des modifications aux données affichées à l’écran », soutient le directeur du MES.
« Nous sommes dans l’ère de la rapidité et il va sans dire que le nouveau système permet une accessibilité immédiate à ces résultats de SC. » Ce système évite ainsi au chef d’établissement de se déplacer jusqu’aux locaux du MES pour y acquérir les “results slips”. Pour les responsables des collèges situés dans les régions les plus éloignées, au nord et au sud du pays, les trajets sont en effet très longs. Il y a une vingtaine d’années, les résultats de SC arrivaient à Maurice vers la fin du mois de mars alors qu’il y avait très peu de matières. Aujourd’hui, Cambridge propose une cinquantaine de matières aux candidats mauriciens.
Lucien Finette se dit « ravi » d’avoir pu faire concrétiser ce projet d’E-Results « Ce n’est là que la première étape d’un cheminement différent vers l’informatisation des entrées et des résultats des examens de Cambridge », dit-il. D’autres innovations sont prévues dès cette année s’agissant des entrées et des évaluations des “course works” et des examens pratiques (pour les matières scientifiques et pour les examens oraux).