Le clan Foo Kune ne payera pas pour une faute qu'il n'a pas commis

À peine quelques jours après la consécration de Julien Paul et de Kate Foo Kune en simple, aux Championnats d’Afrique du Caire en Egypte, que le badminton local se retrouve déjà avec un problème à gérer. Cette fois, c’est l’Association mauricienne de Badminton (AMB) qui en prend cher, notamment pour son manque de sérieux et de professionnalisme dans un cas très particulier. Faute d’avoir désengagé la badiste des Internationaux d’Islande de janvier dernier à temps, comme demandé, bien à l’avance par Kate Foo Kune, cette dernière a écopé, le mois dernier, d’une pénalité de Rs 28 500. Pénalité que le clan Foo Kune n’est pas disposé à payer, estimant que c’est l’AMB qui n’a pas assumé pleinement ses responsabilités dans cette affaire.

Pour bien situer le problème, il faut savoir que Kate Foo Kune a fait une demande, le 27 novembre 2019, pour ne pas participer à deux compétitions, d’abord à l’Open de Turquie (19-22 décembre 2019), puis aux Internationaux d’Islande (23-26 janvier). Selon son entourage, c’est en raison de problèmes financiers que la badiste a préféré faire une croix sur ces deux compétitions.

Elle est informée par son président, Sharma Nundah, le lendemain que: «Withdraw for Iceland is as from 24 dec Will do it later.» Forcément, il est compris que le nécessaire sera fait pour éviter tout problème. Véritable coup de tonnerre toutefois, lorsque la badiste apprend, le 18 février dernier, qu’elle se retrouve avec une pénalité de Rs 28 500 pour ne pas avoir pris part à cette compétition ! Dès lors, c’est l’incompréhension dans le clan Foo Kune, pensant que la fédération avait entrepris les démarches de désengagement comme convenu fin novembre 2019 entre Kate Foo Kune et Sharma Nundah.

Pénalité déduite du cachet de la badiste !

Dans un autre courriel, le président de l’AMB précise qu’une somme de Rs 51 191 a été reçue de la Badminton Confederation Africa, représentant le cachet pour la participation de Kate Foo Kune aux Internationaux de Côte d’Ivoire, tenus en juillet 2019 et au cours desquels la Mauricienne avait été éliminée au premier tour. Sharma Nundah précise: « Kindly find attached the following invoices for penalties amounting to MUR 28,500 (USD650 + Euro 50). We will refund you the net amount to MUR 22, 691. » Tout simplement inconcevable quand on sait que, selon les informations disponibles, la badiste n’a commis aucune erreur.

Visiblement agacé par la démarche de l’AMB et de son président surtout, le père de Kate Foo Kune, prend la décision de répondre, le 20 février 2020, pour faire part de son incompréhension. Il veut surtout faire préciser que c’est à la fédération d’en assumer les conséquences et non sa fille. « Kate did send a mail to you in the 27th November 2019 to withdraw her in the Iceland International and which you did acknowledge receipt and you confirmed to do the needful for the withdrawal on the 28th November 2019. As a matter of fact, Kate’s withdrawal from Iceland International was because the MBA did not support her financially. We are of the opinion that the MBA should bear the responsibilities and costs, and not Kate as she has followed correctly the procedures. »

Sharma Nundah se défend

Contacté, Sharma Nundah s’est défendu en affirmant: « Kate Foo Kune a effectivement demandé à la fédération de le désengager dans deux compétitions, soit l’Open de Turquie et Internationaux d’Islande. Nous avons fait le nécessaire pour le premier tournoi et malheureusement, lorsque je l’ai fait pour la deuxième compétition, la date limite était déjà passée.»

Comment l’avoir désengagé dans une compétition et pas l’autre ? D’autant que la badiste avait bien pris les dispositions pour le faire, bien à l’avance, dans un courriel en date du 27 novembre 2019. Dans sa réponse, le lendemain, Sharma Nundah, précise: «Withdraw for Iceland is as from 24 dec Will do it later.» À bien comprendre donc, le nécessaire n’a pas été fait comme convenu. À cela, le président de l’AMB répond:«J’étais en voyage d’affaires à l’étranger et quand j’ai fait les désengagements, la date limite était passée. » !

N’y avait-il donc personne d’autre pour assumer cette responsabilité si importante et qui aurait certainement évité tout ce remue-ménage ? Sharma Nundah dira que, dans le passé, un autre membre se chargeait de cet aspect, mais étant pris par ses engagements professionnels, c’est lui qui assume désormais cette responsabilité. N’est-il pas temps de partager les responsabilités ? « Je pense que nous devons effectivement avoir quelqu’un d’autre pour le faire au cas où je suis pris», fait-il ressortir.

Une responsabilité établie 

Qu’on le veuille ou pas, l’AMB, dont son président en particulier, a fauté et doit assumer l’entière responsabilité de cette pénalité. Sharma Nundah a indiqué que, s’il le faut, l’AMB fera les frais, même s’il reconnaît avoir demandé au clan Foo Kune de payer, dans un premier temps, cette somme de Rs 28 500. «Dans le passé, la fédération a payé des pénalités pour Kate Foo Kune et ça, on le le dit pas. Ce que je déplore aussi, c’est qu’une joueuse ne peut se désengager, quand elle le désire. N’a-t-elle pas un programme ? », souligne-t-il.

Pour conclure, il dit avoir parlé au père de Kate Foo Kune, Jacques, la semaine dernière, pour discuter du problème autour d’une table, mais n’a pu le faire en raison de la fête Maha Shivaratree. « Il se peut qu’on se voit avant la fin de la semaine (Ndlr: vendredi 28 février) pour régler ce problème. Comme je l’ai dit, s’il le faut, la fédération fera les frais de cette pénalité», explique le président de l’AMB.

Reste maintenant à savoir comment l’AMB compte résoudre ce problème ou la responsabilité est plus qu’établie. Ce qu’il faut aussi savoir, c’est comment compte-t-elle trouver les fonds pour régler cette pénalité ?