Le rapport du Pay Research Bureau 2013, avec une révision salariale pour l’ensemble des salariés de la fonction publique et des corps para-étatiques, sera soumis officiellement au gouvernement cet après-midi, mettant fin à une longue attente. C’est ce qu’a confirmé ce matin au Mauricien le directeur du PRB, Mohun Aujayeb. Le calendrier envisagé prévoit la tenue d’une Special Cabinet Meeting, sous la présidence du Premier ministre, Navin Ramgoolam, à la mi-journée demain, soit à quelques heures du départ en mission officielle à Tokyo du vice-Premier ministre et ministre des Finances, Xavier-Luc Duval.
Les recommandations salariales du PRB devront être rendues publiques par le gouvernement dès demain après-midi avec leur mise à exécution à partir du 1er janvier prochain. Il faut aussi prévoir la publication dans une quinzaine de jours du rapport PRB politique, avec la révision des honoraires versés au président de la République, aux membres de l’Assemblée nationale, aux Advisers nominés politiques et aux présidents des différents boards publics.
« Nous avons mis au point les derniers détails du rapport pendant le week-end. Tout ce que je peux confirmer c’est qu’à ce matin, le rapport est à l’étape de l’impression à l’Imprimerie du Gouvernement. Dès la fin de cette étape, je soumettrai une copie du document à mon supérieur hiérarchique, le secrétaire au Cabinet, pour être transmis au gouvernement », a déclaré le directeur du PRB.
« Ainsi, je peux affirmer que la première étape a été bouclée avec l’impression du rapport du PRB 2013. Now, we must wait for the outcome of the acceptability of the report. Les recommandations salariales doivent obtenir le feu vert du gouvernement et ensuite, il nous faudra attendre l’accueil des fonctionnaires à ce rapport », ajoute Mohun Aujayeb, qui a travaillé sur ce rapport au cours de ces 18 derniers mois.
Le rapport du PRB comporte deux volumes. Le premier est consacré aux conditions de service des fonctionnaires et des employés des corps para-publics. Le second comprend quatre chapitres bien distincts, soit les nouveaux barèmes des salaires pour la fonction publique, pour les employés des collectivités locales (les cinq municipalités et les conseils de districts), pour les salariés des corps para-étatiques et pour l’Establishment de l’Assemblée régionale de Rodrigues.
Les premières indications disponibles sont les que les coûts additionnels pour la mise à exécution des recommandations salariales du PRB seront contenus dans les limites des Rs 4,8 milliards prévues par le ministère des Finances dans le cadre de ses prévisions budgétaires. La moyenne d’augmentation salariale serait de l’ordre de 18 % avec des pointes pour certaines catégories professionnelles alors que d’autres devraient se contenter de moins de 18 %.
Après la publication du rapport 2013, le PRB devra s’atteler à la tâche de conclure la révision des salaires des ministres et des députés. Ce nouveau barème devra être adopté par l’Assemblée nationale avant qu’il n’entre en vigueur au début de l’année prochaine. Une autre responsabilité, qui attend le PRB, concerne le volet consacré aux « errors and omissions » suite à des protestations et des objections logées par les syndicats de la fonction publique ou encore les fonctionnaires.