Les membres de Rezistanz ek Alternativ (ReA) sont « révoltés » par les propos du Vice-premier ministre, Ivan Collendavelloo, qui s’est exprimé lors de l’inauguration d’un Village Hall à Baie du Cap, le lundi 4 février. Pour Stephan Gua, porte-parole de ReA, « Pravind Jugnauth doit révoquer Ivan Collendavelloo ».

Le numéro 2 du gouvernement n’a pas mâché ses mots suite à l’incident qui s’est produit le dimanche 3 février. Des individus s’en étaient pris aux membres de ReA, qui s’étaient réunis pour commémorer le World Wetlands Day à Les Salines, où est prévu un projet hôtelier par le groupe Beachcomber.

Selon Ivan Collendavelloo, les opposants à ReA ont « eu raison ». Il poursuit : « Heureusement que les habitants réalisent qui sont ceux qui sont contre le développement. Li bon ki zot inn fer li ».

De tels propos, selon Stephan Gua, sont « indignes d’un parlementaire et ministre, qui salue les actions de ces personnes qui ont le champ libre pour menacer s’ils ne sont pas d’accord avec les autres. C’est un danger pour la société ».

Stephan souligne que ce sont pas des habitants qui s’en sont pris à eux mais « des gros bras ».

Et aux dires d’Ivan Collendavelloo qui a abordé le progrès dans cette région, Stephan Gua a cela à lui lancer : « Comment se fait-il qu’après cinq ans au pouvoir, plusieurs habitants de la localité résident toujours dans des maisons qui contiennent de l’amiante? Pourquoi le taux d’échec en primaire est plus élevé dans cette région? Et comment le projet Balise Marina a été bénéfique pour les habitants? »