Le verdict prononcé par le magistrat siégeant au tribunal de Rodrigues fait depuis ce matin le tour de l’île comme une véritable traînée de poudre et suscite des commentaires. Le représentant du Mouvement Rodriguais (MR) à l’Assemblée Régionale, Rosaire Perrine, a été condamné à une peine de dix jours de prison à Pointe-La-Gueule.
Ce membre de l’opposition à l’Assemblée Régionale de Rodrigues avait été poursuivi par la police pour le délit de « driving a motor vehicle without being qualified ». Après le prononcé de la sentence de ce matin, le principal concerné a disposé d’un délai pour initier des procédures en appel ou au cas contraire se rendre aux autorités pénitentiaires.
Un autre dirigeant politique de Rodrigues a été condamné par le tribunal de Port-Mathurin à la même peine pour le même délit. René Casimir, leader du Front Patriotique Rodriguais (FPR), se retrouve également depuis ce matin sous la menace de dix jours de prison.
Le FPR s’est distingué lors des dernières élections régionales à Rodrigues en ratant l’enregistrement de ses candidats le jour du Nomination Day. Ce parti a été également propulsé au centre d’une controverse avec des candidats engagés dans ces élections sans son consentement.