La maquette de la stèle du septième et dernier lieu figurant sur l’itinéraire de la route de l’esclave et de l’engagé est prête. Joseph Tsang Mang Kin, président et coordonnateur du Comité océan Indien pour la réalisation de ce mémorial à Song Kou dans la Province de Guangdong en Chine, a dévoilé l’image lors d’une récente conférence de presse à Port-Louis.
Ce dernier monument de mémoire est représenté par une sphère terrestre sur laquelle se tissent les branches d’un arbre issu de son cercle inférieur et est marquée par une girandole d’oiseaux. « Ils apportent symboliquement un message de paix », soutient M. Tsang Mang Kin. Selon Sudel Fuma, chaire de l’UNESCO à l’université de la Réunion, un des partenaires du projet « il était convenu que le mémorial soit réalisé par un artiste chinois à partir d’une esquisse proposée par la délégation réunion-mauricienne. Le mémorial devrait être représentatif de toutes les provinces de la Chine d’où sont partis les Chinois de la Diaspora ».
Avant le dévoilement de la stèle prévu le 13 octobre prochain, une délégation se rendra de nouveau à Song Kou pour voir l’évolution du projet. Joseph Tsang Mang Kin rappelle que la délégation a déjà effectué deux voyages à Song Kou, en janvier et en décembre 2012. À noter que la délégation avait animé une conférence de presse à Port-Louis avant son départ, en décembre dernier. Voyage auquel avait aussi participé le Chaire de l’UNESCO de l’université de la Réunion, Sudel Fuma.
Joseph Tsang Mang Kin souligne que le dévoilement de cette stèle se fait avec le soutien de la ville de Song Kou, qui participe financièrement à sa réalisation aux côtés de l’UNESCO et d’autres volontaires.
En marge de cet événement, une série d’activités sera organisée à l’université de Jiaying qui se trouve à Meixian dans la Province de Guangdong, soit à quelques kilomètres de Song Kou. « Il y aura une semaine de conférences par des professeurs de Madagascar, de Maurice, de La Réunion, des Seychelles et de la Chine », soutient l’intervenant, qui ajoute que cela portera sur la vie des Chinois dans ces pays de la diaspora.
Le 13 octobre, après le dévoilement de la stèle dans l’après-midi, l’université de Jiaying organisera une grande fête pour marquer ses 100 ans. « Tous ceux qui feront partie de la délégation sont invités à participer à cette fête », soutient M. Tsang Mang Kin.
Dans la même foulée, il annonce que 300 personnes de La Réunion ont déjà réservé un siège sur le vol d’Air Mauritius pour la Chine. La délégation mauricienne s’organise aussi, fait-il ressortir. Et d’ajouter que des sino-mauriciens établis au Canada ou ailleurs ont aussi signifié leur intention d’être présents pour l’occasion.
Le directeur du comité pour la mise en oeuvre du projet en Chine note le développement spectaculaire des relations économiques entre Maurice et la province chinoise avec le dévoilement de cette stèle.
Lors de cette conférence de presse, Joseph Tsang Mang Kin a projeté un film montrant les différentes visites effectuées par la délégation en décembre dernier.