Uber a fait savoir que le chauffeur a été supprimé de la plateforme - OZAN KOSE / AFP

L’autorité des transports londonienne (TfL) a annoncé lundi avoir refusé de renouveler la licence d’exercer d’Uber dans la capitale britannique, pointant du doigt un nombre très élevé de chauffeurs non autorisés mais inscrits sur la plateforme de réservation, au risque de mettre en danger les utilisateurs.

La plateforme a aussitôt annoncé qu’elle ferait appel de cette décision, ajoutant qu’elle continuerait de fonctionner jusqu’à ce qu’une décision définitive soit rendue. Uber n’est « pas apte » à détenir une licence à Londres, a indiqué Transport for London dans un communiqué, en raison de « défaillances » qui mettent « en danger » les utilisateurs, notamment des « chauffeurs non autorisés ayant exploité les faiblesses de l’application pour trans- porter des milliers de passagers. »