C’est pour redonner à la rue du Vieux Conseil sa vocation d’espace culturel et touristique que la mairie de Port-Louis a demandé à la quinzaine de femmes entrepreneurs qui y tiennent des échoppes d’évacuer les lieux, explique le lord-maire, Mahfooz Moussa Cadersaib. Il explique que, dès le départ, quand ces artisanes s’y sont installées, il y a une demi-douzaine d’années, il avait été convenu qu’elles devraient s’installer ailleurs quand la mairie leur demanderait de s’en aller.

Membres, pour la plupart, de différentes associations de femmes, ces petits entrepreneurs font sur place le commerce de produits divers dont de l’artisanat alimentaire de Rodrigues, du prêt-à-porter, des chaussures pour dames ou encore des plantes d’appartement. Elles s’adonnent à leurs activités durant les heures ouvrables en semaine sur des étals standard démontables qui ne constituent pas particulièrement un eyesore. Ces femmes ne s’opposent pas à la décision de la mairie de les déloger, elles demandent, toutefois d’être relogées ailleurs. Interrogé par Week-End à ce propos, le lord-maire a conseillé à ces femmes entrepreneurs de diriger plutôt leurs doléances vers le ministère responsable des Petites et Moyennes Entreprises qui serait, selon lui, mieux à même de considérer leur éventuel relogement.

Selon le premier magistrat de la capitale, en effet, le cas de ces artisanes n’est pas semblable à celui des marchands de rue dûment enregistrés auprès de la mairie et que le conseil municipal s’apprête à reloger. « Quand elles se sont installées rue du Vieux Conseil, il n’était pas acquis qu’elles allaient y demeurer pour toujours », argue le lord-maire. Ce dernier explique que la mairie a demandé depuis janvier à ces femmes entrepreneurs de quitter les lieux. « Après une première extension du délai d’évacuation à fin juillet, la mairie a décidé de leur accorder un sursis de deux mois additionnels. Nous ne pourrons malheureusement étendre de nouveau ce délai », prévient le lord-maire.

Voie piétonne pavée à l’ancienne, la rue du Vieux Conseil qui se situe dans le voisinage immédiat de l’hôtel de ville, du théâtre de Port-Louis et de l’Hôtel du gouvernement est une ruelle qui relie les rues Jules Koenig et Poudrière. Son attrait tient surtout du fait qu’elle est l’adresse, notamment, du Musée de la Photographie, du Café du Vieux Conseil et du Musée Malcolm de Chazal. Actuellement fermé au commerce, le Café du Vieux Conseil, qui est une propriété de la mairie, est en projet de réouverture. La mairie projette en effet de lancer un appel d’offres en vue de lui trouver un nouveau gérant et, éventuellement, de sa restauration. Aussi dans un état délabré, le Musée Malcolm de Chazal est tout aussi en projet de restauration.

Avec ces lieux remis en état, la mairie ambitionne ainsi de redonner à la rue du Vieux Conseil sa vocation d’espace culturel et touristique.