Qu’on se le dise, la cravache d’or locale 2014 se porte à merveille en ce début de saison. Si on l’attendait surtout avec Nordic Warrior et Act Of Valor, c’est par l’entremise de deux outsiders que le local boy s’est illustré. Avec maintenant un bilan de sept victoires après six journées de compétition, Rye Joorawon a entamé de la plus belle des manières le présent exercice et pointe même en tête du classement général avec deux longueurs d’avance sur ses pairs.
A l’instar de ses compatriotes, l’actuel leader au classement des jockeys n’a eu de cesse de réclamer plus de montes pour les cavaliers mauriciens. Au vu de la répartition des montes en ce début de saison, il semblerait que son appel a été entendu. « Cela fait longtemps que je n’ai pas eu une full card mais il m’a manqué un peu de chances sur quelques chevaux. J’espère qu’on continuera à avoir des montes intéressantes des entraîneurs afin que nous, les jockeys mauriciens, puissions montrer ce que nous pouvons faire. Je tiens ainsi à remercier ceux qui m’ont fait confiance aujourd’hui », nous a rappelé le Mauricien en fin d’après-midi samedi dernier.
« Je m’attendais à une belle journée mais cela ne se passe pas forcément ainsi. Par exemple, Nordic Warrior a été battu par un Kremlin Captain qui a toujours été là et qui avait le handicap en sa faveur. Mais j’ai senti mon cheval mieux aujourd’hui et je suis convaincu que cette course lui fera un bien énorme. C’est un cheval qui est très difficile à monter du fait qu’il tire beaucoup mais je pense qu’il sera mieux sur un 1500m à l’avenir ».
En selle sur Power Dive dans l’épreuve d’ouverture, Rye Joorawon a été exact au rendez-vous en s’imposant au finish. « Comme tout le monde le sait, Power Dive excelle sur sa fraîcheur. Le seul souci aujourd’hui était la ligne mais il est sorti très vite. Quand il est frais, vous pouvez lui demander ce que vous voulez, il le fera. Je savais que le plus dur était fait quand je me suis assis en one-off en deuxième position ». En l’absence de Cédric Ségeon qui purge actuellement six semaines de suspension, le Mauricien s’est vu offrir quelques montes par Patrick Merven. De celles-là, il a pu mener Why Worry à bon port dans The Dr France Rivalland Cup.
Convoqué par les commissaires
« J’accordais une petite chance à Why Worry mais c’est l’entraîneur qui m’a beaucoup motivé en me disant que le cheval était très bien physiquement. Il fallait que je le coure en one-off et j’ai commencé à le monter à partir de la route pour prendre le first run sur Eagle Award. Il avait bien couru à sa première sortie cette année et il n’a fait que confirmer sa bonne course ». La déception a, en revanche, été au rendez-vous avec le favori Gray’s Champ qui n’a pu justifier la confiance des parieurs. « J’ai été déçu de sa course. Je suis resté en one-off selon les instructions de l’entraîneur. J’ai d’ailleurs été convoqué par les commissaires pour m’expliquer sur cette course. Gray’s Champ a lâché le mors quand il a été mis sous pression par le cheval à son extérieur. C’est peut-être cela qui a joué contre lui ».
Mighty Lion, qu’il a piloté dans l’épreuve de clôture, demeure à son avis un one-pacer qui a besoin de mener les débats pour bien faire, tout comme Act Of Valor qui sera plus à son affaire quand il reviendra sur le kilomètre. How Many To Won n’a cependant pas à rougir de sa performance puisqu’il s’est bien défendu face à des compétiteurs plus aguerris. « How Many To Won a un grand coeur et il a tout donné dans son épreuve. Malheureusement, on n’a pu avoir une place sur la lice. Si j’avais attendu un peu plus, cela aurait été mieux mais le fait de courir en épaisseur a peut-être joué contre lui ».
Bien qu’il soit à présent en tête du jockeys log, Rye Joorawon entend bien garder les pieds bien sur terre puisqu’il sait que sa chance peut tourner à n’importe quel moment. « Cela me fait énormément plaisir d’être le leader au classement général. De plus, remporter des courses toutes les semaines est bon pour le moral. Je dois ici dire un grand merci à tous mes fans pour leur soutien. Les courses sont très difficiles en ce moment mais j’espère que les choses continueront à évoluer dans le bon sens pour moi ».