À la suite de sa rencontre avec le Commissaire électoral, Salim Muthy a déclaré qu’il formulera des propositions écrites au commissaire électoral pour améliorer le système d’enregistrement des électeurs. Une rencontre tripartite sera par la suite organisée pour « libérer le pays de ce système archaïque ». Il poursuit : « Je demande au Premier ministre, Pravind Jugnauth, d’accorder les pouvoirs nécessaires à la Commission électorale pour mener à bien cette tâche (…) Il n’est pas possible de continuer à engager 2 500 fonctionnaires pour faire des enquêtes sur le terrain alors que l’informatique existe. »

Il demande aussi à ceux n’ayant pas pu voter de « réclamer » leur droit de vote. « Je serai leur porte-parole pour les anomalies et les allégations de fraudes. Il faut une réforme électorale en profondeur. »